Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Coronavirus en Dordogne et en Gironde : Une cagnotte Leetchi pour venir en aide à des viticulteurs

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu Gironde

Une cagnotte Leetchi a été lancée pour venir en aide à des agriculteurs par "La cagnotte des Champs", une association qui porte financièrement des agriculteurs. Dix ont été choisis en France, dont un viticulteur de Gironde et un autre de Dordogne. Ils n'ont plus aucune rentrée d'argent.

Charlotte et Pierre-Etienne Seray, propriétaires du château les Hauts de Caillevel à Pomport
Charlotte et Pierre-Etienne Seray, propriétaires du château les Hauts de Caillevel à Pomport - Pierre-Etienne Seray

Mêmes causes, mêmes effets pour ces deux exploitations viticoles du bordelais et du bergeracois, il n'y a plus d'argent qui rentre dans les caisses depuis la mise en place des mesures de confinement, liées à l'épidémie de coronavirus.

Aucune rentrée d'argent en dehors d'une avance de la banque pour payer les salaires

Véronique et Pascal Bourrigaud sont les propriétaires d'une exploitation viticole familiale depuis huit générations. Ils possèdent trois petites propriétés. Les châteaux Champion, depuis le XVIIIeme siècle et Grand-Faurie acquis par mariage, Saint-Emilion Grand Cru et le château Haute-Terrasse, Castillon Côtes de Bordeaux, acheté récemment. 

Véronique et Pascal Bourrigaud, propriétaires du château Champion de Saint-Emilion
Véronique et Pascal Bourrigaud, propriétaires du château Champion de Saint-Emilion - Pascal Bourrigaud

95% des ventes réalisées jusqu'ici avec des particuliers, la participation à des salons, l'oenotourisme, tout s'est brutalement arrêté avec les mesures de confinement. "On a eu une avance de la banque pour pouvoir payer les salaires" explique Véronique Bourrigaud "mais le problème c'est que toutes les ventes qui n'ont été faites jusqu'à maintenant ne seront jamais rattrapables. Pour l'instant, on croise les doigts pour que ça ne dure pas ad vitam aeternam". De la cagnotte Leetchi, Véronique attend un coup de pouce pour tenir le choc.

Les exportations en berne pour les viticulteurs de Monbazillac

Charlotte et Pierre-Etienne Serey sont de jeunes viticulteurs. Venus il y a deux ans de région parisienne, ils se sont installés à Pomport, en bout de plateau de Monbazillac, château Les Hauts de Caillevel". Il était ingénieur aéronautique. Viticulteurs bio, ils ont subi des gelées il y a deux semaines alors qu'aucun argent ne rentre plus non plus. Les salons viticoles sont annulés. Et Pierre-Etienne Serey vient encore de recevoir une mauvaise nouvelle avec le décret de l'état d'urgence dans certaines régions du japon. Il exporte beaucoup vers ce pays. 

C'est d'autant plus dur pour ces viticulteurs que la famille compte quatre enfants, âgés de un à sept ans. Charlotte fait la classe et Pierre-Etienne est dans les vignes.

Bordelais ou bergeracois, les viticulteurs attendent tous des jours meilleurs tout en sachant qu'ils ne pourront tenir encore longtemps.

Une cagnotte pour aider les viticulteurs

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu