Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Les pêcheurs de Normandie préparent leur relance d'activité

Après avoir vu 90% de sa flotte de pêche rester au port et la vente dans les criées divisées par neuf, le comité régional des pêches de Normandie prépare la reprise d'activité avec la distribution notamment de masques chirurgicaux et de solution hydroalcoolique pour les marins-pêcheurs.

Chalutiers quittant Port-en-Bessin dans le Calvados (archives)
Chalutiers quittant Port-en-Bessin dans le Calvados (archives) © Radio France - Olivier Duc

Le comité régional des pêches maritimes de Normandie a reçu la livraison ce lundi 20 avril de ses kits anti-covid-19

Les 1600 pêcheurs Normands peuvent désormais venir retirer leur kit de protection sanitaire qui comprend : des masques chirurgicaux, de la solution hydroalcoolique et des plaquettes, annonce dans un communiqué le comité régional des pêches de Normandie.

20.000 masques et une tonne de solution hydroalcoolique

Il revendique ainsi être "la première région à avoir mis en place un tel dispositif pour la Pêche." Près de 20.000 masques et une tonne de solution hydroalcoolique sont à retirer par les marins-pêcheurs  "via l’ensemble des coopératives, de Granville au Tréport, soit 12 sites."

Il s'agit pour la profession de pouvoir reprendre son activité dans les meilleures conditions sanitaires après avoir durement été éprouvées par le confinement lié à la Pandémie du Coronavirus notamment lors des deux premières semaines.

Vente en criée divisée par neuf

"Les invendus en criée et la difficulté de respecter les gestes barrières au sein d’un bateau de pêche ont eu pour effet l’arrêt de l’activité pour 90% des bateaux normands, rappelle le comité régional des pêches de Normandie

L’impact sur les criées a lui aussi été important avec des ventes historiquement basses la semaine du 23 au 27 Mars (ventes divisées par 9 par rapport à la normale)."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess