Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le confinement a-t-il eu un impact sur la vie des abeilles ?

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie

Les premières récoltes de miel laissent à penser que la saison sera très bonne pour les apiculteurs. Peut-on y voir un effet du confinement ? L'impact serait mitigé et différent selon les territoires. Pour les syndicats apicoles, c'est avant tout la météo et le printemps plus que doux qui a joué.

Claude Delaire, président du syndicat apicole "L'abeille Dauphinoise", devant une partie de ses ruches sur les coteaux de la Terrasse dans la vallée du Grésivaudan
Claude Delaire, président du syndicat apicole "L'abeille Dauphinoise", devant une partie de ses ruches sur les coteaux de la Terrasse dans la vallée du Grésivaudan © Radio France - Bastien Thomas

Devant ses ruches sur les coteaux de la Terrasse dans la vallée du Grésivaudan, Claude Delaire, président du syndicat "L'abeille Dauphinoise" se réjouit de la situation. "La saison 2020 se présente sous de très bons auspices alors que l'année dernière c'était une catastrophe" dit-il. Fleurs de printemps ou encore colza, les abeilles ont bien travaillé pendant le confinement.

Mais c'est grâce aux fortes chaleurs que les abeilles ont pu se développer en toute tranquillité. "Il a fait beau et il y a du nectar en abondance. Nourriture et chaleur, ce sont les deux mots que l'on m'a dit pour bien s'occuper de ruches" raconte Claude Delaire. Le printemps plus que doux y est donc pour quelque chose.

ECOUTEZ Claude Delaire, président du syndicat apicole "L'abeille Dauphinoise" en Isère

Pas d'effet post confinement

"Je suis assez circonspect par rapport à cette approche. On ne place pas des ruches à côté de la route, enfin très rarement. Donc pour moi les bonnes récoltes du printemps n'ont rien a voir avec le confinement" explique Claude Delaire. "Il n'y a pas eu une diminution drastique du passage à proximité des ruches" poursuit-il avant de préciser : "quand on à des ruches de montagne, on les place dans des endroits retirés, vraiment pas là où il y a beaucoup de passage".

"Dans le Nord et l'Est de la France, les développements de colonies sont excellents alors que c'est plus compliqué dans le Sud-Ouest. Le confinement devrait jouer dans les deux sens." - Claude Delaire, apiculteur et président du syndicat L'abeille Dauphinoise

Si effet il y a eu, "ce sont les abeilles en ville qui ont peut-être été touchée. Mais c'est loin, très loin, d'être la majorité" nous dit Claude Delaire. Et comme pour toute profession, on dresse le bilan à la fin. "Il faudrait faire une étude dans quelques mois, quand la saison sera terminée, pour voir ce que ça donne. Mais tirer des conclusions maintenant me parait un peu hâtif" conclu-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess