Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le Département de l'Hérault débloque 500.000 euros pour les conchyliculteurs

-
Par , France Bleu Hérault

Le Conseil départemental de l'Hérault va débloquer 500.000 euros d'aides financières pour les filières pêche et conchyliculture, touchées de plein fouet par la crise du coronavirus.

Les conchyliculteurs vivent une crise sans précédent
Les conchyliculteurs vivent une crise sans précédent © Maxppp - Alain Delpey

Le Département de l'Hérault va débloquer 500.000 euros d’aides financières pour les filières pêche et conchyliculture. Une somme soumise au vote des élus du département le 24 avril prochain. Une enveloppe qui sera complétée par de nouvelles aides dans un second temps. 

Avec une baisse de la demande nationale de près de 75% en un mois, la filière pêche est particulièrement touchée par la crise sanitaire. 

"Le Département est fortement mobilisé pour gérer cette crise sanitaire hors normes. Notre responsabilité : ne laisser personne sur le bord du chemin, explique Kléber Mesquida, le président du Département de l’Hérault. Je vais soumettre au vote des élus départementaux des aides financières très importantes pour les pêcheurs et conchyliculteurs, souvent structurés en très petites entreprises." 

Le Département se mobilise également pour la Criée du Grau-d’Agde, maillon essentiel dans la poursuite de l'activité de pêche durant la crise sanitaire. Malgré le confinement la criée a réussi à maintenir son activité en proposant plusieurs jours d’ouvertures dès le 23 mars.

Cette semaine elle a rouvert ses portes de façon continue (cinq jours par semaine). Car même en cette période, les acheteurs sont toujours en demande. Les mareyeurs, par exemple, approvisionnent les poissonniers ou d’autres mareyeurs, principalement en Espagne et en Italie, où les frontières sont ouvertes pour le passage de marchandises. La criée a en effet adapté son fonctionnement et propose une nouvelle organisation, compatible avec le respect des gestes barrières :    

  • Des masques, des gants et des gels hydroalcooliques sont proposés gratuitement à l'équipe criée et aux acheteurs. 
  • Des aménagements ont été réalisés pour respecter les distances de sécurité sur les bancs dédiés aux acheteurs. 

En soutien, le Département fournit 2.000 masques de protection à l’attention des usagers de la criée et de son personnel, pour permettre la continuité de l’activité dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire. Des aides financières vont également être proposées au vote des élus départementaux le 24 avril prochain.            

Choix de la station

À venir dansDanssecondess