Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les agriculteurs creusois s'inquiètent pour les exports vers l'Italie

-
Par , France Bleu Creuse

Le coronavirus qui frappe actuellement l'Italie inquiète les agriculteurs creusois. Ils redoutent la fermeture des frontières entre les deux pays alors que 70% des exploitations du département exportent leurs animaux chez nos voisins.

70% des éleveurs creusois exportent une partie de leurs bovins en Italie
70% des éleveurs creusois exportent une partie de leurs bovins en Italie © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Le coronavirus en Italie inquiète les agriculteurs creusois après la détection de 283 cas dans le pays. Près de 70% des éleveurs du département exportent des veaux chez nos voisins pour les faire engraisser.

À la coopérative CCBE (Creuse Corrèze Berry Elevage) à Parsac-Rimondeix, entre 150 et 300 broutards (des veaux de moins de 12 mois) sont envoyés par camions vers l'Italie chaque semaine en cette période de l'année. Jusqu'à présent, les frontières ne sont pas fermées entre les deux pays mais Ludovic Dutheil, le directeur de l'exploitation observe l'évolution de la situation avec attention heure par heure. 

Certaines zones peuvent nous être interdites d'accès. On peut même imaginer qu'à terme, toute une partie de l'Italie soit bloquée et là ça va poser de réels problèmes d'enlèvement des animaux dans les exploitations pour les acheminer vers le marché italien. 

Chaque année, près de 18 000 broutards sont transportés de la coopérative vers l'Italie. 

Après la Chine, l'Italie

Pour l'instant, il n'y a pas d'impact pour les éleveurs concernant l'export en Italie. Christian Arvis, secrétaire général de la section bovine de la FDSEA en Creuse rappelle tout de même qu'actuellement l'exportation de viande en Chine est bloquée et que ce scénario pourrait se reproduire avec nos voisins italiens. 

Christian Arvis, secrétaire général de la section bovine de la FDSEA en Creuse

Aucune certitude pour le moment, les éleveurs attendent de savoir si des restrictions sanitaires seront imposées ou non dans les prochains jours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu