Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les éleveurs bovins du Poitou redoutent la fermeture des frontières avec l'Italie

-
Par , France Bleu Poitou

Dans la filière bovine, de nombreux éleveurs exportent de la viande vers l'Italie. Les agriculteurs poitevins craignent une fermeture des frontières entre les deux pays à cause du coronavirus.

Ces sept taurillons doivent être envoyés en Italie dans quelques jours.
Ces sept taurillons doivent être envoyés en Italie dans quelques jours. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Le coronavirus inquiètent les éleveurs bovins. Dans le Poitou, ils sont nombreux à exporter de la viande vers l'Italie. Depuis que l'épidémie frappe fortement le nord du pays, les agriculteurs des deux Sèvres craignent une fermeture des frontières

Plus de la moitié des éleveurs des Deux-Sèvres concernés 

Dans les Deux-Sèvres, plus de la moitié des 1500 éleveurs bovins, vendent de la viande à nos voisins. Régulièrement des camions de broutards, des veaux de moins de 12 mois, ou de carcasses de jeunes bovins sont transportés par camion jusqu'en Italie. 

Jusqu'à présent, aucune restriction ou  interdiction sur les transports ne sont mises en place  vers l'Italie mais chacun suit avec attention l'évolution de la situation. Alain Chabauty est président de la FDSEA des Deux-Sèvres : "Si la situation venait à dégénérer, ce serait vraiment une catastrophe. La production bovine est certainement la production la plus atteinte par la crise que l'on vit depuis plusieurs années, donc elle n'a absolument pas besoin de ça !" déclare l'éleveur bovin. 

20% des ventes de viande bovine dans la Vienne 

Dans la Vienne, les animaux exportés vers l'Italie représente 20 % des ventes de viande bovine. À Vivonne, au sud de Poitiers, Michel Caillet élève 240 bovins de race Aubrac et Charolaise. Chaque année, une quarantaine de taurillons de 750 kilogrammes finit dans les assiettes de nos voisins. Ils naissent sur l'exploitation et sont engraissés jusqu'à leur 15 mois avant d'être abattus et envoyés vers l'Italie. Si les frontières ferment, les prix vont automatiquement baisser explique le producteur : "C'est la loi du marché. On réussira quand même à les vendre, mais il y aura un impact sur les prix" , explique-t-il. Aujourd'hui le kilo de viande se vend à 3,80 euros. 

Ces jeunes mâles juste sevrés devraient finir dans les assiettes de nos voisins italiens
Ces jeunes mâles juste sevrés devraient finir dans les assiettes de nos voisins italiens © Radio France - Mélanie Kuszelewicz
Choix de la station

À venir dansDanssecondess