Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Les syndicats d'exploitants agricoles dénoncent le prix d'achat de la viande

Les Jeunes agriculteurs et la FRSEA de Normandie dénoncent des cours en baisse à la production alors que le chiffre d'affaire de la viande bovine en grande distribution bat des records.Ils appellent les éleveurs à retenir les animaux en ferme pour une prise de conscience des acteurs de la filière.

Une vache norrmande de la ferme d'Yves Sauvaget, aux Beaux Linges, à Saint-Ovin
Une vache norrmande de la ferme d'Yves Sauvaget, aux Beaux Linges, à Saint-Ovin © Radio France - Nathanael Charbonnier

La Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FRSEA) et les Jeunes agriculteurs de Normandie appellent à relayer "totalement" le mot d’ordre de la Fédération Nationale Bovine.

Ils appellent les éleveurs à retenir, "autant que faire se peut suivant la situation de chacun", les animaux en ferme.

Vente record en grande distribution

Il s'agit de dénoncer la baisse des cours de production de la viande alors que dans le même temps "le chiffre d’affaire viande bovine réalisé en grande distribution bat des records : +20% sur les semaines 12 à 15 par rapport à 2019, selon le communiqué de la FRSEA et des jeunes agriculteurs de Normandie. Pour le steak haché, les chiffres sont de +35% en frais et +55% en surgelé pour la seule semaine 15!!(du 6 au 12 avril)

Pourtant, à la production, les cours sont en baisse. Il manque ainsi entre 10 et 15 centimes/kg pour retrouver le cours de 2019 selon les catégories, plus d’1€/kg pour couvrir les coûts de production."

Il manque plus d'un euro au kilo pour couvrir les coûts de production

La FRSEA et les jeunes agriculteurs de Normandie dénoncent une situation "aussi incompréhensible qu'inadmissible." Ils estiment "qu'une fois encore" les intermédiaires de la filière profitent de l'aubaine pour gagner à la vente et à l'achat au détriment des éleveurs. D'où cet appel relayé dans un communiqué de garder les animaux en ferme.

"Cette action ne correspond pas à la vocation naturelle des éleveurs. Elle vise à faire prendre conscience à l’aval de la filière qu’en augmentant ses marges sur le dos des éleveurs, c’est son approvisionnement qu’il met en danger et, à terme, la pérennité de l’élevage, source de produits d’excellence, d’emplois et d’entretien des paysages."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess