Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : les restrictions en mer très bien respectées en Normandie

Les règles de confinement s'appliquant en mer sont très bien respectées relève Philippe Dutrieux,le préfet maritime de la Manche et de la Mer du Nord. Si la plaisance et les loisirs nautiques sont interdits, les plaisanciers peuvent effectuer des travaux sous condition.

Les contrôles en mer n'ont amené aucun constat d'infraction
Les contrôles en mer n'ont amené aucun constat d'infraction © Maxppp - FRANCOIS DESTOC

Distanciation, restrictions de déplacements... Les règles de confinement lié au coronavirus s'imposent également en mer. 

Au 37e jour de confinement, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord  Philippe Dutrieux a tiré un bilan du respect de ces interdictions au large de nos côtes.

Des interdictions très bien respectées.

Les sémaphores et la gendarmerie maritime n'ont relevé quasiment aucune infraction concernant les interdictions de faire de la plaisance ou de pratiquer des sports nautiques au large des côtes de la Normandie.

"Aucune infraction en mer n'a été relevée concernant les règles de confinement, confirme Philippe Dutrieux. Et au moment des grandes marées du 04 avril dernier, des patrouilles ont été faites sur terre et en mer. Les gens ont parfaitement compris le message et l'intérêt collectif. Il n'y a pas eu d'infractions relevées."

Un retour en mer dès le 11 mai?

Le préfet maritime de la Manche et de la Mer du Nord n'a pas encore de réponse à cette question.

"A partir du 11 mai, je n'ai pas encore les éléments qui me permettent de vous répondre favorablement.

En revanche jusque là, j'ai publié un arrêté qui précisait que les plaisanciers qui souhaitent réaliser des travaux dans des chantiers pour leurs bateaux sont autorisés à les réaliser.

Ils peuvent le faire sous réserve que le convoyage soit effectué par des professionnels qui nous fournissent les pièces justificatives trois jours avant l'opération. Si c'est clair, à ce moment-là nous ferons un récépissé qui leur évitera d'être contrôlé et verbalisé."

Le trafic Maritime au large des côtes de la Manche

La préfecture maritime estime qu'il n'y a pas eu de baisse du trafic commercial dans la Manche selon les derniers chiffres en sa possession malgré la Pandémie du Coronavirus.

"20 à 25% du trafic maritime mondial passe toujours par la Manche et 85% de notre ravitaillement nous vient de la mer. Ce ravitaillement continue. La preuve en est, il n'y a pas de pénurie en France parce que les équipages naviguent toujours même si les relèves sont un peu plus compliquées .

Les ports sont restés ouverts même si c'est plus compliqué en raison des mesures prises mais on n'a pas observé  de baisse sensible en tout cas sur les chiffres du mois de mars.

C'est la preuve que nos flux logistiques marchent bien."

La sécurité des équipages et le sauvetage des migrants

"La santé de nos marins est notre première priorité, rappelle Philippe Dutrieux. Les activités n'ont pas changé. La mer est toujours aussi dangereuse même s'il y a moins de monde sur l'eau. Nous intervenons régulièrement dans le détroit du Pas-de-Calais pour des opérations de migrants en difficulté.

La semaine dernière, nous en avons ramené 42 dans les ports de Boulogne ou de Calais. Nos marins continuent de s'engager 7 jours sur 7 et  24 heures sur 24 dans les eaux froides et agitées de la Manche.

Nous prenons des précautions qui sont celles que tout le monde prend : les geste barrières, les mesures de distanciation.Quand ce n'est pas possible à bord des bateaux, nous leur avons fourni les équipements de protection individuels et défini les procédures en cas de coronavirus identifié à bord."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess