Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrèze : début des vendanges dans les vignobles corréziens, un record de précocité

-
Par , France Bleu Limousin

Les vendanges commencent ce lundi matin sur les coteaux de la Vézère en Corrèze. Et c'est une énorme avance par rapport aux années précédentes. En cause la chaleur du printemps et de l'été qui augure cependant un bon millésime.

René Maury montre les grappes de pinot noir, le premier cépage à être vendangé par les viticulteurs des coteaux de la Vézère. Les vendanges s'étaleront sur 3 à 4 semaines
René Maury montre les grappes de pinot noir, le premier cépage à être vendangé par les viticulteurs des coteaux de la Vézère. Les vendanges s'étaleront sur 3 à 4 semaines © Radio France - Philippe Graziani

René Maury est catégorique : "c'est la première fois qu'en Corrèze on aura vendangé au mois d'août". Le président de la cave des Coteaux de la Vézère donne pourtant bel et bien le top départ de la récolte dans les vignes de pinot noir ce lundi matin. Soit avec 10 ou 15 jours d'avance par rapport à ces dernières années. Ce qui était déjà tôt. A Branceilles, l'autre vignoble corrézien, où la récolte ne commencera que dans une semaine, Philippe Leymat, le président de la cave du 1001 Pierres se souvient qu'à une époque "on a eu des vendanges jusqu'à fin octobre".

Des vins toujours plus alcoolisés

La cause de cette maturation des raisins toujours plus précoce est la hausse des températures. Le problème est que cette chaleur fait aussi augmenté le taux de sucre des fruits et du coup celui du titrage alcoolique des vins qui en sont extraits. Un casse-tête pour les producteurs. "C'est pour ça qu'on vendange tôt cette année, volontairement, explique René Maury. Pour ne pas faire comme les deux années précédentes où on a eu des degrés d'alcool qui sont montés à 14,5°". Il espère limiter l'alcool cette année à 13,5°. Mais les viticulteurs ne peuvent pas non plus vendanger trop tôt. Car il faut aussi une bonne concentration phénolique, à savoir celle des substances qui composent le vin, comme les tanins. "Si la concentration n'est pas atteinte malgré le degré d'alcool on perd en qualité " explique Philippe Leymat

Une cuvée exceptionnelle

Il faut donc trouver un équilibre disent en chœur les deux présidents des caves corréziennes. Et cette année celui-ci sera au rendez-vous assurent-ils chacun de leur côté. "Les raisins sont beaux, ils sont bien mûrs, ils sont sains, il n'y a aucune maladie" précise René Maury. Voilà donc qui devrait donner des vins de très bonne qualité et mieux encore il y en aura beaucoup. "Je table cette année sur 85 000 voire 90 000 bouteilles" dit le président de la cave des Coteaux de la Vézère, rappelant que l'an dernier la sécheresse avait fortement touché le vignoble avec à peine 65 000 bouteilles produites. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess