Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Côtes d’Armor : une agricultrice retrouvée pendue dans sa salle de traite

jeudi 23 février 2017 à 19:47 Par France Bleu Armorique, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Alors que s'ouvre ce samedi le Salon de l'Agriculture à Paris, la crise du lait a fait une nouvelle victime en Bretagne. Ce jeudi matin, à Plumieux dans le sud des Côtes-d'Armor, une agricultrice de 47 ans a été retrouvée pendue dans son exploitation.

Le corps de l'agricultrice a été découvert par son associé ce jeudi matin
Le corps de l'agricultrice a été découvert par son associé ce jeudi matin © Radio France - Johan Moison

Plumieux, France

Céline avait 47 ans, deux enfants. Fille d'agriculteurs, elle était productrice de lait avec son mari et un associé. C'est d'ailleurs ce dernier qui a découvert le corps ce jeudi matin. Dans le hameau où la plupart des habitants sont agriculteurs, c'est évidemment la consternation. "Cela me choque mais quand on voit la crise agricole, ça travaille les gens vous savez", glisse Sébastien, le plus proche voisin.

Un écrit pour exprimer son désarroi

L'agricultrice aurait laissé un écrit pour exprimer son désarroi face à la crise agricole. Elle a mis fin à ses jours dans la salle de traite. "C’est le lieu de travail. On y est deux fois par jour pendant trois ou quatre heures, c’est là que le lait arrive et... on se dit qu’il n’est pas payer", raconte Christophe un autre voisin également producteur de lait et de céréales. Christophe n'a pas été surpris en apprenant ce nouveau suicide. "Ce n'est pas rare. Il y en a eu ailleurs dernièrement dans les Côtes d’Armor et je pense que si ça continue, il y en aura d’autres. On se demande comment on va faire pour continuer à vivre. Moi, je fais ce métier par passion autrement il y a longtemps que je ne le ferais plus". Un remplaçant est arrivé dès ce jeudi dans l'exploitation de Céline. Malgré le drame, le travail à la ferme ne peut pas s'arrêter.

Le reportage à Plumieux de Johan Moison