Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Coup de projecteur sur la société "Liqueurs Jean-Baptiste Joannet", lauréate du concours général agricole 2019

-
Par , France Bleu Bourgogne

Une soirée de remerciements destinée aux lauréats Côtes-d'Oriens du Concours Général Agricole 2019 était organisée ce lundi soir à Dijon. Parmi eux la société "Liqueurs Jean-Baptiste Joannet" à Arcenant et ses deux responsables.

Viviane et sa fille Élise sont co-gérantes de la société familiale "Liqueurs Jean-Baptiste Joannet" liquoriste à Arcenant dans les Hautes-Côtes de Nuits.
Viviane et sa fille Élise sont co-gérantes de la société familiale "Liqueurs Jean-Baptiste Joannet" liquoriste à Arcenant dans les Hautes-Côtes de Nuits. © Radio France - Thomas Nougaillon

Arcenant - France

Cette soirée de remerciements a eu lieu au Conseil départemental de la Côte-d'Or à Dijon. Dans l'assistance des viticulteurs, des fromagers, des éleveurs ou encore des liquoristes... François Sauvadet président du Conseil départemental et Vincent Lavier président de la Chambre d'agriculture les recevaient pour la remise officielle des diplômes. La soirée s'est terminée avec une dégustation de produits offerts par les producteurs médaillés.

Une délicieuse odeur de fruits rouges

Parmi les lauréats Viviane et sa fille Elise qui dirigent l'entreprise "Liqueurs Jean-Bapiste Joannet" d'Arcenant au dessus de Nuits-Saint-Georges dans les Hautes-Côtes. Elles ont reçus deux médailles d'Or et une d'Argent au dernier salon de l'agriculture. Dans la cuverie à Arcenant, Élise s'affaire autour d'un pressoir, un gros cylindre métallique dans lequel les petits fruits sont pressés, écrasés pour en tirer le maximum de jus. Dans l'air se dégage une délicieuse odeur de fruits rouges, une odeur de cassis. 

Elise fait tourner son pressoir - Radio France
Elise fait tourner son pressoir © Radio France - Thomas Nougaillon

20 000 bouteilles par an

"Le cassis a macéré deux mois dans des cuves en inox et là on est en train de récolter le jus de presse" explique la jeune femme de 34 ans. Chaque année ce sont des milliers de bouteilles qui sortent de cette petite distillerie familiale. "On fait aussi de la liqueur de pêche, de framboises, du ratafia (...) tous parfums confondus on fait à peu près 20 000 bouteilles par an, c'est une petite activité artisanale".  

Le pressoir - Radio France
Le pressoir © Radio France - Thomas Nougaillon

Notre reporter s'est rendu au sein de la cuverie d'Arcenant

60% de la production vendue au domaine

Cette société écoule ses productions surtout grâce au bouche à oreille et ça marche pas mal du tout, la clientèle est au rendez-vous. "On vend essentiellement à des particuliers qui viennent au domaine, cela représente 60% de nos ventes, 20% de notre chiffre d'affaire se fait à l'export et 20% auprès de professionnels, c'est à dire des cavistes ou des restaurateurs". 

C'est le père de Viviane qui a fondé la société explique notre journaliste.

Tous les fruits sont produits sur le domaine

Tous les fruits transformés chez ce liquoriste sont produits sur le domaine. Elise et sa mère fabriquent également des confitures, du nectar et du coulis de cassis. Au départ de l'aventure on trouve le père de Viviane. C'est lui qui a fondé cette société. C'est en 2001 que Viviane a repris la petite entreprise de son papa, l'histoire d'une reconversion réussie. "Avant j'étais fonctionnaire territoriale, je pense que j'avais fait le tour de cette profession, c'est pourquoi j'ai décidé de changer et de prendre la suite de mon père".

C'est "gratifiant" de recevoir des médailles au Concours Général Agricole explique Elise - Radio France
C'est "gratifiant" de recevoir des médailles au Concours Général Agricole explique Elise © Radio France - Thomas Nougaillon

Le tournant de 76

C'est en 1978, deux ans après la terrible sécheresse de 76, que l'exploitation familiale s'est réorientée dans la production et la transformation du cassis. "A la base, la vocation première de l'entreprise c'était la production de framboises et la totalité de cette production était vendue à l'industrie qui la transformait". Mais ces aléas climatiques ont changé la donne. "Mon père s'est mis à planter du cassis pour pouvoir le transformer en crème de cassis. L'idée c'était de transformer les fruits pour pouvoir réaliser une valeur ajoutée".  

"C'est gratifiant d'obtenir des médailles au Concours Général"

Viviane et sa fille Elise ne comptent pas leurs heures pour faire tourner la petite société : il y a l'entretien des arbres, la transformation des fruits, la réception de clients... Ces trois médailles récompensent tout ce travail. Elise apprécie même si ce n'est pas une première pour sa société, habituée à ces récompenses Parisiennes. "C'est sûr que c'est gratifiant d'obtenir des médailles au Concours Général Agricole de Paris, nous sommes très contentes !

Des journées portes ouvertes pour découvrir le domaine

Le domaine Jean-Baptiste Joannet organise des journées portes ouvertes le mercredi 8, jeudi 9 et vendredi 10 juin 2019 pour faire visiter les lieux de production et aussi déguster les liqueurs qui y sont produites. L'an passé 400 visiteurs s'y étaient pressés!

Parmi les Côtes d'Oriens distingués : "Terroirs Distillers" entreprise basée à Chassagne-Montrachet qui a reçu une médaille d'Argent et une de Bronze pour son Rhum Charrette extra vieux et très vieux. Viviane Cornieux, responsable marketing

Le Super U de Talant lui a reçu une médaille d'Or pour un "boeuf Charolais label rouge". Les explications de la directrice du Super U, Christelle Alves.

Sur les 57 vins Côtes-d'Oriens médaillés à Paris lors du dernier salon de l'agriculture : 30 ont ramené une médaille d'or, 18 une médaille d'argent et 9 une médaille de bronze. Chez les liquoristes, les entreprises de salaison ou encore les fromagers, là aussi on a fait le plein avec : 10 médailles d'or, 7 d'argent et 7 de bronze.