Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Creuse: la commune de Lavaveix les Mines recherche activement un maraîcher

-
Par , France Bleu Creuse

On connaît bien les communes à la recherche d'un médecin. On connaît moins Lavaveix les mines en Creuse à la recherche de maraîchers. La demande est urgente car l'installation idéale serait pour septembre 2021.

les ateliers de la mine et les terrains en voie de maraîchage
les ateliers de la mine et les terrains en voie de maraîchage - Tourisme en Creuse

L'histoire est ainsi faite. C'est un agriculteur en labourant son champ qui a découvert le charbon bientôt exploité en mines sur la commune de Lavaveix. Aujourd'hui la bourgade n'a plus d'agriculteur mais elle compte bien accueillir prochainement un ou plutôt un couple ou un binôme pour cultiver des fruits et des légumes.

300 000 euros d'investissement public

Commune, département, région, état et plan de relance, il n'y a rien de trop pour faire en sorte comme le dit Jean-Louis Fauconnet, le maire de Lavaveix, "que le maraîcher vive correctement de son métier". Les 1,6 hectares sont situés juste à côté des ateliers de la mine. Les terres concernées ont fait l'objet de 41 analyses qui montrent qu''il n'y a pas la moindre trace de pollution et que la meilleure culture est à n'en pas douter le maraîchage. Bien sûr il faudra des tunnels et des serres qui comme les terres seront à louer. Afin de ne pas se tromper, des cultures tests  seront menées dès cet été pour voir si les cultures acceptent toutes l'enclos réservé. Soline Bouveaux, ingénieure agronome installée dans le tiers lieu des ateliers de la mine va suivre cette opération de près. Elle a déjà recensé les légumes (racines, fruits, feuilles ainsi que les cucurbitacées) à tester en espérant également pouvoir installer des arbres fruitiers. "Une parcelle sur les deux concernées est plus profonde en terre et devrait permettre de créer un verger". L'exploitation sera également autonome en eau grâce au paiement d'un système de récupération et de filtrage des eaux de pluie qui tombent sur les 800 mètres carré de toitures des ateliers de la mine. Un logement dédié ainsi que des bâtiments de stockage, voire de transformation, sera réhabilité dans le coeur même des ateliers de la mine.  

Les débouchés sont assurés

La cantine scolaire produit 47 repas par jour et la nouvelle cantinière pourra s'adresser au maraîcher. De plus , le maraîcher pourra vendre aux particuliers, mais aussi faire les marchés avec du matériel acheté en direct par la commune. L'idée dans tout ce développement de circuit court, c'est également de faire venir un restaurateur sur la commune. "Ce que l'on aime dire à Lavaveix, ajoute Soline  Bouveaux, c'est qu'on aimerait favoriser une alimentation saine, locale et pour tous". 

Une installation idéale en septembre

Selon Jean-Louis Fauconnet le maire, "le type de candidat idéal c'est un couple ou un binôme diplômé avec ou sans expérience mais si possible avec des enfants afin de redynamiser la commune". Le maraîchage bio sera bien sûr privilégié. Les candidats doivent se faire connaître auprès de la mairie, aller visiter les lieux et répondre à un grand oral du conseil municipal d'ici la mi-juin. Si le maraîcher arrive en septembre, il pourra lui-même préparer sa terre et sera aidé financièrement pour cela comme si une entreprise était venue le faire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess