Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Creuse : les agriculteurs se mobilisent contre l'accord avec le Mercosur

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Creuse

Une soixantaine d'agriculteurs manifestent ce jeudi soir à Guéret pour protester contre l'accord avec le Mercosur.

Les manifestants déposent un arrosoir géant devant les portes de la préfecture à Guéret
Les manifestants déposent un arrosoir géant devant les portes de la préfecture à Guéret © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Guéret, France

Une soixantaine d’agriculteurs manifestent ce jeudi soir à Guéret contre le Mercosur et pour alerter sur l’impact de la sécheresse sur les élevages du département. 

Passage obligé en préfecture

Les agriculteurs ont déposé du fumier devant l'entrée de la cité administrative, et la direction des finances publiques. 

Ils ont ensuite pris le chemin de la préfecture pour y déposer cette fois un arrosoir géant et des branchages. "Une action symbolique, c'est tout ce qu'on a quand on ne peut pas faire grève", explique Thierry Jamot, président de la FDSEA en Creuse.

La préfète sort à leur rencontre

A leur arrivée devant la préfecture, la préfète de la Creuse est venue rencontrer les manifestants et les assurer : "de notre soutien dans cette période difficile". "Les services de l'Etat sont mobilisés depuis des mois pour mobiliser les aides et accompagner les exploitations agricoles" face au problème de sécheresse, lance Magali Debatte. 

"On nous parle d'écologie et de limiter les transports, alors importer d'Amérique du Sud de la viande qu'on peut produire chez nous, il y a un problème", lance un agriculteur. "Les prix de la viande pourraient baisser de 10% avec cet accord commercial, ajoute Michael Magnier, président des Jeunes Agriculteurs en Creuse. _On a plus d'un tiers des éleveurs bovins qui seraient amenés à disparaître dans le département_".

Adapter les réglementations face à la sécheresse ?

Les agriculteurs creusois ont profité de la présence de la préfète pour demander à assouplir les réglementations concernant l'usage de l'eau. "La sécheresse ne s'est pas arrêtée depuis l'été dernier, même cet hiver c'était compliqué, lance Michael Magnier. Il va vraiment falloir que les règles bougent". Il réclame notamment l'autorisation de forages pour aller chercher l'eau "dans des rivières souterraines, à 20 ou 30 mètres de profondeur"

Si les éleveurs finissent par se raccorder au réseau d'eau pour abreuver les bêtes, c'est dans tout le département qu'on aura des problèmes d'eau ! 

"Il ne s'agit pas d'irriguer à tout va comme dans les grands pays céréaliers, mais pour 10 à 15 hectares par exploitation", insiste Michael Magnier. De son côté, Magali Debatte calme le jeu : "autoriser des dérogations ne peut se faire que dans des conditions juridiques très précises. C'est aujourd'hui impossible"

Avec notre bon souvenir

Après une longue discussion dans le calme avec la préfète de la Creuse, les agriculteurs ont levé le camp. En laissant tout de même derrière eux, un petit souvenir de leur passage à Magali Debatte.