Agriculture – Pêche

Creuse : les éleveurs laitiers n'obtiennent pas gain de cause de la part de Terra lacta

Par Faouzi Tritah, France Bleu Creuse jeudi 10 août 2017 à 18:19

Les éleveurs laitiers n'ont pas obtenu satisfaction
Les éleveurs laitiers n'ont pas obtenu satisfaction - FDSEA 23

Des représentants des éleveurs laitiers ont passé une partie de la journée à négocier avec Terra lacta le réseau de coopératives qui collecte le lait.Les éleveurs réclamaient 340 euros les 1000L au lieu de 310. Ils n'ont reçu que 320 pour le mois de juillet (rattrapage) et 330 pour août et septembre

Les syndicats jeunes agriculteurs de la Creuse et FDSEA 23 ainsi que des éleveurs laitiers avaient une réunion importante ce jeudi. Une réunion qui s'est déroulée à la laiterie LMA à Auzances en présence des membres de la direction de Terra lacta qui est le réseau de coopératives qui collecte le lait. Une réunion obtenue après une manifestation musclée des éleveurs. Durant la réunion la laiterie était bloquée.

Un prix du lait en dessous des espérances

Les éleveurs espéraient que les 1000 litres de lait soit payé 340 euros au lieu de 310 actuellement voir 305 afin de couvrir leurs coûts de production. Ils n'ont obtenu que 320 pour le mois de juillet (rattrapage) et 330 pour août et septembre.

On reste en dessous des coûts de production de notre lait - Sebastien Brousse producteur de lait à Mérinchal et vice-président de la section laitière à la FDSEA

Sebastien Brousse producteur de lait à Mérinchal et vice-président de la section lait à la FDSEA 23 "ça ne nous permet pas de sortir un revenu décent, 500 euros en moyenne alors qu'on y est de 6h le matin jusqu'à 19h le soir (...) c'est pas aux éleveurs de faire continuellement la variable d'ajustement"

De nouvelles négociations en septembre

Le conseil d'administration de Terra lacta se tiendra au mois de septembre à la laiterie d'Auzances. De nouvelles négociations auront lieu à ce moment-là pour fixer les prix jusqu'à la fin de l'année. Selon les JA 23 et la FDSEA 23 rien ne dit que ses prix obtenus resteront en l'état. Les éleveurs menacent de bloquer à nouveau la laiterie LMA d'Auzances s'ils ne sont pas entendus.