Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Crise agricole : Via Campagnola réclame une réunion avec l'ODARC et le président de l'exécutif de Corse

-
Par , France Bleu RCFM

Une quinzaine d'agriculteurs de Via Campagnola s'est mobilisée ce mardi matin à Ajaccio, suite à de nombreux impayés concernant des contrats passés avec la collectivité. Le syndicat agricole va demander un rendez-vous avec l'ODARC et l'exécutif.

Les agriculteurs de Via Campagnola réunis ce mardi matin devant le siège de l'ODARC
Les agriculteurs de Via Campagnola réunis ce mardi matin devant le siège de l'ODARC © Radio France - Pierre-Jean Susini

Ajaccio, France

Opération marathon ce mardi matin pour une quinzaine d'agriculteurs, tous adhérents de Via Campagnola. Ils se sont rendus à l'ASP, l'Agence de services et de paiement et à l'ODARC, l'Office de développement agricole et rural de Corse. La raison de leur colère : des contrats non respectés par la collectivité, qui concernent des mesures agro-environnementales.

Les agriculteurs en discussion dans les locaux de l'ASP ce mardi matin à Ajaccio. - Radio France
Les agriculteurs en discussion dans les locaux de l'ASP ce mardi matin à Ajaccio. © Radio France - Pierre-Jean Susini

Des milliers d'euros en attente pour certains agriculteurs

Plusieurs agriculteurs, éleveurs ou maraîchers, se sont engagés sur cinq ans avec la collectivité pour mettre en place des MAE : mesures agro-environnementales. Selon l'activité de chacun, il s'agit de faire davantage d'efforts sur le volet environnemental. Cela peut se traduire par du gyrobroyage (nettoyage de surfaces agricoles) ou par de l'épandage de compost. Les agriculteurs ont ainsi investi dans du matériel spécialisé

J'attends toujours d'être payée pour 2017, 2018 et 2019, alors que la collectivité me doit 8 000 euros par an ! C'est tout simplement inadmissible !

Le problème c'est qu'aujourd'hui ces agriculteurs n'ont pas été payés par la collectivité. "Pour ma part j'ai signé un contrat en 2016 et pour le moment seule la première année a été payée. J'attends toujours d'être payée pour 2017, 2018 et 2019, alors que la collectivité me doit 8 000 euros par an ! C'est tout simplement inadmissible !" s'indigne Rose Luciani, productrice de fromage de brebis. 

L'ASP ou l'ODARC, qui est le responsable ?

Pourquoi ces agriculteurs, qui ont investi dans des mesures agro-environnementales, ne sont pas payés depuis trois ou quatre ans ? Fatigués de cette situation, ils se sont invités d'abord dans les locaux de l'Agence de services et de paiement. Résultat, on leur a répondu que certains contrôles, toujours en cours, bloquent la situation et par conséquent le paiement. Un problème de logiciel a également été évoqué... À l'ODARC, la réponse est aussi floue et peu apaisante. "Les deux organismes se renvoient la balle !" estime Olivier Sagone, maraîcher à Grosseto. 

Finalement, face à ces réponses très peu claires, Via Campagnola demande désormais une réunion avec le président de l'ODARC et le président de l'exécutif, Gilles Simeoni

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu