Agriculture – Pêche

Crise agricole : les éleveurs Périgourdins toujours résignés

Par Faouzi Tritah, France Bleu Périgord vendredi 23 octobre 2015 à 8:43

Laurent un éleveur bovin du Bergeracois
Laurent un éleveur bovin du Bergeracois © Radio France - Faouzi Tritah

Les agriculteurs ont manifesté plusieurs fois cet été, où en sont - ils? En Périgord la principale difficulté pour les agriculteurs c'est la pression administrative c'est de remplir tous les formulaires pour obtenir ces aides la chambre d'agriculture a mis en place un numéro : 0553454756

Comment va le monde agricole? Cet été les agriculteurs et en particulier les éleveurs ont manifesté dans toute la France pour crier leur désarroi et réclamer d'être rémunéré au juste prix. Dans le Périgord aussi ils avaient manifesté à Sarlat, ,Montignac, Fromarsac, Chancelade et Trélissac. Aujourd'hui les agriculteurs ne manifestent plus et Manuel Valls a annoncé une série de mesures pour les aider mais le monde agricole est encore résigné. Certes le premier ministre a annoncé des allègements de charges, une avance des aides européennes et des baisses des intérêts d’emprunts mais les agriculteurs trop pris par leurs activités renoncent à les réclamer.

Une pression administrative trop forte

Par exemple pour l’avance des aides européennes sur les 6000 agriculteurs Périgourdins qui y ont droit seul 2000 les ont demandé et beaucoup décrivent des montagnes de formulaires à remplir, la paperasse s’accumule et les termes de l’administration comme dégrèvement assiette triennale finissent par avoir raison du moral des agriculteurs. Pourtant la chambre d’agriculture les supplie de tenir bon et de se remobiliser pour obtenir ces aides et traverser cette mauvaise passe. Un numéro d’urgence a été mis en place pour répondre à toutes les questions sur les démarches 0553454756 et trouver les bons interlocuteurs. Mais ce numéro n’a été composé qu’une centaine de fois en deux mois. 

"Restez optimiste" Jean-Philippe Granger président de la chambre d'agriculture

"J'ai pas fait agriculteur pour passer ma vie dans les papiers" Lionel un agriculteur de Saint-Laurent-des-Bâtons

"c'est stressant" Lionel éleveur bovins à Saint-Laurent-des-Bâtons

Lionel est éleveur bovins à Saint-Laurent-des-Bâtons. Il a manifesté deux fois cet été et ne voit rien changer. Le jeune agriculteur passe beaucoup de temps à remplir les formulaires, une heure par jour actuellement alors qu'il a évidemment d'autres choses à faire, la récolte du maïs et la préparation de la culture du blé. "J'ai pas fait agriculteur pour passer ma vie dans les papiers" Et en attendant ces aides, Lionel a été obligé d'emprunter 30 000 euros pour payer ses fournisseurs d'engrais et de fourrages "'c'est très stressant car au final on ne sait même pas si ça va marcher!" Mais Lionel reste optimiste "Je suis jeune j'espère que les choses vont changer" Cela dit Lionel reste lucide si les prix ne deviennent pas plus rémunérateurs, il est prêt à retourner dans la rue avec son tracteur.

►►► Tout savoir sur les démarches le site du la chambre d'agriculture

►►►La manifestation de Sarlat cet été