Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Colère des producteurs : la fête de la carotte de Créances annulée

mercredi 13 juin 2018 à 15:31 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

La fête de la carotte à Créances n'aura pas lieu cette année. Les organisateurs sont contraints d'annuler l'édition 2018 en août prochain faute de "combattants" car les producteurs ont décidé de ne pas y participer.

Sans dichloropropène, les carottes des sables résisteront-elles aux nématodes, des vers voraces?
Sans dichloropropène, les carottes des sables résisteront-elles aux nématodes, des vers voraces? © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Les producteurs de carottes des sables de Créances sont en colère. Pas contre les organisateurs de la fête du fameux légume manchois, mais contre le gouvernement. Ils ont appris voilà quelques jours que l'Etat leur refusait cette année l'usage du dichloropropène, un produit phytosanitaire à leurs yeux essentiel dans la lutte contre un ver qui met en péril leurs cultures. 

Produit potentiellement cancérigène

L'interdiction du produit a été prise par l'Europe il y a déjà 9 ans. Mais depuis, une dérogation pouvait être demandée. Elle était accordée chaque année, notamment par les autorités espagnoles, italiennes, portugaises ou encore françaises. Sauf que cette année, la direction générale de l'alimentation a dit stop : finie la dérogation, et donc, l'usage du dichloropropène suspecté, dans plusieurs études, d'être potentiellement cancérigène. Pour les producteurs de Créances, c'est un mauvais coup. Leurs terrains sableux sont un excellent terrain de jeu pour les nématodes, ces vers voraces qui rendent invendables les carottes. Selon eux, il n'existe aucune alternative au dichloropropène pour se débarrasser du ver nuisible. 

L'Etat doit indemniser les producteurs

La conséquence de cette décision ne s'est pas fait attendre. La centaine de producteurs concernés autour de Créances a décidé de limiter les semis de carottes aux seuls hectares à peu près épargnés par la présence de nématodes. En conséquence, les tonnages de carottes des sables attendus à l'automne devraient être en forte baisse. Pour Pascal Ferey, le président de la Chambre d'agriculture qui était au Ministère de l'agriculture la semaine dernière sur ce dossier, "l'Etat doit prendre ses responsabilités et indemniser les producteurs ne serait-ce que pour sauver les quelques 250 emplois salariés du secteur". Et puis il faut penser à l'avenir. Pascal Ferey espère que les services de l'Etat reviendront sur leur décision l'année prochaine.

En attendant, sur les terres du ministre manchois de l'Agriculture, Stéphane Travert, les producteurs voulaient manifester leur colère de façon symbolique. Et quoi de plus symbolique justement que de contraindre les organisateurs de la fête de la carotte à annuler l'édition 2018 prévue en août prochain!