Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Cyrille, agriculteur, 30 ans..." : un éleveur du Puy-de-Dôme raconte ses difficultés dans un documentaire

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

"Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes" : le film de Rodolphe Marconi sort ce mercredi en salle et dresse le portrait d'un éleveur puydômois en difficulté.

Pendant plus de trois mois, le réalisateur Rodolphe Marconi a suivi Cyrille dans sa ferme dans le Livradois-Forez.
Pendant plus de trois mois, le réalisateur Rodolphe Marconi a suivi Cyrille dans sa ferme dans le Livradois-Forez. © Radio France - Juliette Micheneau

"Ça a démarré bizarrement", raconte Cyrille, attablé dans cette maison qu'il partage avec son père. Cet été 2018, le jeune agriculteur puydômois, part pour la première fois en vacances, grâce à l'invitation d'un ami. Sur cette plage de la côte Atlantique, comme le raconte le réalisateur Rodolphe Marconi dans la bande-annonce du film, "depuis trois jours, un garçon s'avance dans la mer [...] Je lui dis, pourquoi tu ne te baignes pas ? Il me répond qu'il ne sait pas nager. C'est la première fois de sa vie qu'il part en vacances. Il n'avait jamais vu la mer. Je lui demande si je peux venir le filmer."

Et voilà comment après avoir filmé Karl Lagerfeld en 2007, Rodolphe Marconi se retrouve avec une caméra dans un village du Livradois-Forez pour filmer le quotidien de Cyrille, jeune éleveur laitier qui bataille pour maintenir à flot son exploitation.

Rencontre avec Cyrille dans son village du Livradois-Forez. Reportage de Juliette Micheneau.

Le réalisateur s'installe dans la ferme de Cyrille de décembre 2018 à mars 2019. "C'est vrai qu'au début, devant la caméra, j'étais pas trop à l'aise", reconnaît l'éleveur. "Il m'a rassuré, et il était tout seul derrière la caméra, il n'y avait pas une équipe de dix personnes !"

Cyrille raconte comment il a rencontré Rodolphe Marconi, le réalisateur du documentaire.

La réalité d'une vie d'agriculteur et ses difficultés

Durant ces mois de tournage, Rodolphe Marconi, qui ne connaît rien à l'agriculture, assiste aux journées de travail interminables de Cyrille et à la lente agonie de son exploitation, confrontée à de trop nombreuses difficultés. "C'était la période très difficile pour moi", se rappelle le jeune agriculteur. 

Pour lui le film montre bien une réalité du monde agricole : "les dettes, les emprunts, la perte de vaches, les huissiers qui viennent quand on est en difficulté...[...] Certains de mes anciens clients ont vu le film, ils m'ont dit : on pensait pas que c'était autant de boulot que ça. Les gens sortent sans un bruit de la salle, ils sont touchés".

Partager cette épreuve avec la caméra a bien sûr été difficile, mais pour Cyrille, c'est aussi un moyen de libérer la parole. "J'étais assez solitaire, je ne demandais rien à personne et c'est vrai que des fois on pense au pire... Je me suis battu pour ne pas faire de connerie. Je pense que le film peut faire réfléchir les jeunes qui veulent s'installer aujourd'hui."

Tourner la page de l'agriculture

La ferme de Cyrille est aujourd'hui en vente. Il a vu ses vaches partir en fin d'année dernière, non sans un pincement au cœur. "On avait la routine de venir tous les matins, ça fait bizarre." Aujourd'hui Cyrille se débat toujours dans la procédure de liquidation, il ne touche plus de revenu depuis le début de l'année, n'a pas le droit au RSA. Désormais ex-éleveur, il s'est lancé dans une reconversion professionnelle. Il attaquera mi-mars une formation de conducteur poids-lourd.

Retour sur la ferme aujourd'hui en vente avec Cyrille, il raconte la suite.

Retourner vers l'agriculture ? "Pas sûr. Je suis un peu déçu, un peu dégoûté." Ce qu'il ne regrette pas en revanche, c'est d'avoir vécu cette expérience du film. Avec la sortie en salles et la promotion qui va avec, Cyrille reçoit déjà des messages de sympathie, et même des offres d'embauche !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu