Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dans l'Indre, on ne cherche pas que des médecins mais aussi des vétérinaires

-
Par , France Bleu Berry

L'Indre et le Cher font partie des territoires considérés comme des déserts médicaux. Une désertification qui concerne aussi la profession de vétérinaire. Ils sont de moins en moins nombreux en Berry.

Un vétérinaire en plein travail dans une exploitation agricole (photo d'illustration)
Un vétérinaire en plein travail dans une exploitation agricole (photo d'illustration) © Maxppp - LAURENT THEVENOT/PHOTOPQR/LE PROGRES

Indre, France

Ce n'est pas encore une pénurie, mais l'Ordre national des vétérinaires évoque "un secteur en souffrance". Le nombre de vétérinaires diminue d'année en année dans l'Indre. Récemment, un cabinet a fermé à Sainte-Sévère. L'Ordre répertorie 79 professionnels dans le département, mais la plupart prennent uniquement en charge les animaux de compagnie. Les autres sont donc débordés pour faire face aux demandes des éleveurs. 

Des conditions de travail éprouvantes

"On nous demande d'être sur les starting-blocks 24h/24, 7j/7 et 365 jours par an", témoigne Mathieu Moreaux, vétérinaire à Chaillac et président du syndicat des vétérinaires de l'Indre. "On va se réveiller pendant la nuit pour faire des césariennes. Et puis le lendemain, il faut être frais et dispo", poursuit-il.

Un vétérinaire rural n'a pas de jour de repos, parce qu'il doit assurer la permanence et la continuité des soins"

Mathieu Moreaux décrit des journées harassantes. Il faut faire de plus en plus de route et de déplacement dans des cas d'urgence. "Le temps sur la route est très fatiguant, ça n'est valorisant pour personne et c'est parfois source d'accident", témoigne ce vétérinaire. De nombreux professionnels travaillent seul ou avec un associé. Les permanences à assurer reviennent donc régulièrement.

L'Indre a du mal à trouver de jeunes vétérinaires

Le problème de l'attractivité touche de nombreux métiers dans l'Indre. Les vétérinaires n'y échappent pas. "On a plusieurs vétérinaires qui viennent quelques mois mais ils ne trouvent pas d'emploi pour leurs conjoints. Du coup, ils partent ailleurs pour voir si la situation est meilleure", souligne Mathieu Moreaux. De nombreux cabinets risquent donc de fermer dès que les vétérinaires prendront leur retraite.

Les éleveurs hésitent à s'installer en raison de l'absence de vétérinaires à proximité

C'est d'autant plus problématique que la présence de vétérinaires facilite l'installation des éleveurs. "Les jeunes nous disent que leur choix d'installation dépend notamment de la présence d'un cabinet à proximité", explique Jacques Guérin, président de l'Ordre national des vétérinaires. "Il n'y a pas de sécurité sociale pour les animaux. Si les coûts deviennent prohibitifs parce que le temps de déplacement est trop long, l'éleveur aura du mal à faire soigner ses animaux", ajoute Jacques Guérin, au micro de France Bleu Berry.

Et derrière, c'est toute une question de sécurité sanitaire qui se pose. Les vétérinaires sont considérés comme des sentinelles, des vigies. "Le risque, c'est qu'un certain nombre d'animaux n'aient pas les soins nécessaires et suffisants. Ça pose la question d'avoir un cheptel en bonne santé qui est indemne de pathologies et de maladies transmissibles", poursuit le président de l'Ordre national des vétérinaires.

Parmi les solutions pour faciliter l'installation des vétérinaires dans l'Indre, de nombreux stages en zone rurale sont organisés pour mettre en valeur les richesses de la campagne.