Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Dans l'Yonne, une usine de méthanisation raccordée au gaz de ville

-
Par , France Bleu Auxerre

La première unité de méthanisation qui va produire du biogaz et l'injecter dans le réseau de GRDF, va voir le jour mi-février à Germigny, dans l'Yonne. Maxime Viaut, ingénieur agricole, est à l'origine de ce projet auquel participe une vingtaine d'agriculteurs.

L'usine de méthanisation de Germigny près de Saint Florentin partiquement terminée
L'usine de méthanisation de Germigny près de Saint Florentin partiquement terminée - Maxime Viaut

Sur le site de cinq hectares à Germigny (Yonne), près de Saint-Florentin , deux gros méthanisateurs sont quasiment prêt à entrer en action alors que le chantier a débuté il y a neuf mois. Ce site de méthanisation c'est Maxime Viaut qui en est à l'origine. Il est ingénieur agricole. "J'ai rencontré une centaine d'agriculteurs pour leur présenter le projet. Et finalement, on est une petite vingtaine à contractualiser ensemble à peu près 500 hectares."

Christophe est agriculteur à Germigny. La méthanisation, c'est la promesse de revenus supplémentaires

Du seigle, du triticale, l'herbe ou le foin vont servir à alimenter l'usine de méthanisation  

500 hectares qui vont servir à produire la matière première agricole destinée à alimenter l'usine de méthanisation. Mais as n'importe qu'elle culture précise Maxime Viaut. "Là, on a la possibilité de trouver une nouvelle valorisation à l'herbe, au foin. Les agriculteurs vont pouvoir revenir davantage aux cultures rustiques, telles que le seigle ou le triticale."

Le biogaz comprimé servira aussi de carburant aux véhicules lourds

Quant au biogaz issu de la méthanisation, il sera valorisé de deux façons explique Maxime Viaut. "L'idée, c'est d'injecter cette molécule bio méthane dans le réseau de gaz de ville, dans un premier temps. Comme ça tous les consommateurs pourront utiliser du biogaz. Et dans un deuxième temps, ce gaz pourra être comprimé, dans des stations de bio carburant du futur. Ce carburant serait destiné aux véhicules lourds."

Maxime Viaut, ingénieur agricole, à l'origine de la conception de l'usine de méthanisation de Germigny

Le site de Germigny a couté cinq millions d'euros. Plusieurs projets du même type devraient voir le jour dans l'Yonne dans les prochaines années.

Maxime Viaut, ingénieur agricole, est à l'origine du site de méthanisation de Germigny - Radio France
Maxime Viaut, ingénieur agricole, est à l'origine du site de méthanisation de Germigny © Radio France - Damien Robine
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu