Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans la Marne, encore du gel attendu et la crainte dans les vergers

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Des gelées sont encore annoncées dans les prochains jours dans la Marne et dans les vergers l'inquiétude monte. Reportage dans les vergers de la Cueillette de Muizon qui a ouvert ses portes ce mardi.

L'inquiétude porte sur les arbres fruitiers essentiellement à la Cueillette de Muizon.
L'inquiétude porte sur les arbres fruitiers essentiellement à la Cueillette de Muizon. © Radio France - Sophie Constanzer

"On est pas sereins...", glisse Thibault Deville, le gérant de la Cueillette de Muizon près de Reims, qui produit divers variétés de fruits et légumes sur 20 hectares. La cueillette a rouvert ses portes ce mardi 13 avril et il y avait du monde dans les allées, mais ce qui inquiète le gérant c'est l'état de ses arbres fruitiers. Et notamment les pommiers qui ont déjà souffert. 

Encore trois nuits de gelées possibles

"Il va falloir que ça s'arrête, le problème c'est qu'on est pas encore aux saints de glace donc ça peut encore nous tomber dessus, là ils annoncent du gel pour les 3 prochaines nuits mais le stade avance ! à - 2 degrés la semaine dernière ça nous aurait pas embêté, mais là c'est plus problématique car les fleurs sont en train de s'ouvrir", explique Thibault Deville qui avoue n'avoir pas beaucoup dormi ces dix derniers jours. Réveillé à 2 h du matin par l'alarme pour prévenir du gel. 

Des pommiers qui ont pu être protégés à Muizon.
Des pommiers qui ont pu être protégés à Muizon. © Radio France - Sophie Constanzer

Deux tiers seulement des pommiers protégés

Il y a bien des systèmes de protection par aspersion [on asperge de l'eau et ça forme des concons de glace autour des boutons de fleur] dans deux tiers des vergers de pommes mais dans le reste des arbres fruitiers rien. Et puis la protection n'est pas une science exacte : "tout n'est pas nickel". "L'alarme sonne pour qu'on aille allumer l'irrigation mais on a tendance à attendre le dernier moment parce qu'on veut pas allumer pour rien donc il fait moins -1, ça descend encore et puis... on allume" , raconte Thibault Deville. Et puis il y a l'installation, le coût du matériel donc, le temps, l'eau. 

Reportage dans les vergers de pommiers à Muizon.

Les systèmes d'aspersion ont été installés en 2003 ici, par son prédécesseur mais n'ont jamais servi pendant plusieurs années. "Et depuis 2017, ils servent quasiment tous les ans !", précise le gérant de la Cueillette de Muizon. Preuve du dérèglement climatique, et de l'utilité de ces systèmes pour les années à venir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess