Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans le Sud-Mayenne, des agriculteurs ont leurs champs inondés et les ennuis qui vont avec

-
Par , France Bleu Mayenne

La pluie tombe sur notre département depuis plusieurs semaines et en ce début mars, à force d'accumulation, elle fait des dégâts. Des champs sont inondés notamment dans le Sud-Mayenne. Nous sommes allés dans une exploitation où ce mauvais temps donne beaucoup de soucis à un éleveur.

Plus question de passer en tracteur sur ces terres inondées, les travaux de champs devront attendre.
Plus question de passer en tracteur sur ces terres inondées, les travaux de champs devront attendre. © Radio France - Aurore Richard

Gardez le parapluie à portée de main, des averses sont encore prévues ce 9 mars en Mayenne. Il pleut beaucoup ces dernières semaines, 60 millimètres rien que cette première semaine du mois de mars. Les rivières de la Mayenne et de l'Oudon étaient même en vigilance jaune ce 7 mars. 

Vous avez forcément remarqué que cela a inondé des champs un peu partout dans le département, notamment dans le sud. C'est le cas chez Florent Renaudier, un éleveur laitier à Laubrières, près de Cossé le Vivien. Le mauvais temps lui cause de sérieux problèmes.

Les 80 vaches de Florent Renaudier devraient déjà avoir pointé leur museau dehors depuis début février.
Les 80 vaches de Florent Renaudier devraient déjà avoir pointé leur museau dehors depuis début février. © Radio France - AuroreRichard

Quand il marche dans sa prairie, c'est de l'eau, il s'enfonce de plusieurs centimètres et ce serait pire avec des vaches de plusieurs centaines de kilos. Elles sont donc privées de pâture :

L'année dernière, les animaux étaient déjà sortis depuis un peu plus d'un mois

"Là, c'est donc un mois de plus dans les stabulations, dans leur logement. Le plus gros risque, ce serait d'abîmer des parcelles d'herbe qui ne pourraient plus repousser", justifie l'éleveur. 

Les vaches sont donc dans leur logement à manger du fourrage, à prendre dans les stocks de l'éleveur plutôt que de manger de l'herbe fraîche.
Les vaches sont donc dans leur logement à manger du fourrage, à prendre dans les stocks de l'éleveur plutôt que de manger de l'herbe fraîche. © Radio France - Aurore Richard

Cela veut dire que depuis le mois de février, les bêtes ne mangent pas l'herbe des prairies. Florent Renaudier leur donne du fourrage, il prend donc dans ses stocks

Des stocks qu'il est censé reconstituer au printemps mais s'il continue de pleuvoir dans les jours à venir, Florent ne pourra pas récupérer de l'herbe pour ses fourrages. 

Sa fosse à lisier sera pleine dans deux semaines

Il ne peut de toute façon rien faire avec son tracteur qui risquerait de s'enliser. "On doit faire des apports de lisier, c'est-à-dire l'urine et les excréments des animaux, pour alimenter et faire pousser les plantes mais là c'est impossible", explique l'agriculteur. 

Pendant ce temps-là, le lisier s'accumule dans la fosse. D'ici le 20 mars, si Florent ne peut pas la vider, elle va déborder. Il a une solution d'appoint mais seulement sur le court terme. Avec une pompe et un tuyau, il va verser un peu de lisier sur des pâtures juste à côté de la fosse.

Florent ne peut plus passer en tracteur dans ses champs et il va devoir attendre le retour du beau temps avant d'y mettre de l'engrais.
Florent ne peut plus passer en tracteur dans ses champs et il va devoir attendre le retour du beau temps avant d'y mettre de l'engrais. © Radio France - Aurore Richard

Selon Florent Renaudier, aussi secrétaire du syndicat FDSEA en Mayenne, un agriculteur peut être indemnisé en cas de sécheresse mais rien n'existe pour ces inondations hivernales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu