Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dans le vignoble de Côte-d’Or, on prépare les vendanges

vendredi 25 août 2017 à 14:56 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

Les vendanges en Côte-d’Or sont annoncées pour début septembre, et les vignerons s'y préparent, comme au domaine Hubert Bouzereau-Gruère et filles, à Meursault.

Hubert Bouzereau attend une belle récolte dans ses vignes à Meursault
Hubert Bouzereau attend une belle récolte dans ses vignes à Meursault © Radio France - Jacky Page

Meursault, France

Après avoir dû brûler de la paille dans les vignes en avril pour lutter contre le gel printanier, les viticulteurs de Côte-d'Or attendent avec soulagement une récolte bien meilleure qu'un 2016. Dans la parcelle qui jouxte sa maison, Hubert Bouzereau affiche un franc sourire, en soupesant une belle grappe de Chardonnay. « Des raisins qui commencent à être bien mûrs, bien dorés comme on aime les voir à Meursault . Pourvu qu'il n'y ait pas d'orages".

Dans cette même vigne, victime du gel l’an dernier, un rang ne remplissait que deux seaux. Cette année, ce sera bien différent heureusement. Le vigneron a sa méthode pour calculer le coup d’envoi de la récolte : « je compte 100 jours à partir de la fleur de la vigne ». Pour lui, il faudra donc vendanger à partir du 5 septembre.

Dans ce domaine, qui compte 10 hectares répartis sur six villages, la récolte est manuelle, et la main d'œuvre est déjà réservée. Il y a les habitués, et des nouveaux. Certains viendront de Normandie, du Nord. Ils seront 25, pendant 10 jours, nourris et logés. « On les a sous la main, si à 9 heures il fait beau, on est parti ».

Le millésime 2016 prêt pour l'embouteillage. - Radio France
Le millésime 2016 prêt pour l'embouteillage. © Radio France - Jacky Page

Mettre en bouteille le vin de l'an dernier avant d'accueillir le nouveau millésime

Les seaux et sécateurs sont prêts à reprendre du service, mais auparavant, il faut faire de la place dans la cave, et mettre en bouteilles le vin de l'an dernier. Pour ces opérations, le calendrier est serré : « Je fais faire la mise en bouteilles par un prestataire. La date est fixée aux 30 août et 1er septembre. Et tant que ça n’est pas fait, on ne peut pas faire la vendange ». Après la mise en bouteilles, il faudra encore nettoyer les citernes, les fûts et les locaux. Tout sera alors fin prêt pour accueillir un nouveau millésime qui s'annonce prometteur.