Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

L'ours dans les Pyrénées : il faut le mettre là où il n'y a pas de brebis selon le syndicat ELB

-
Par , France Bleu Pays Basque

ELB demande des mesures après l'attaque d'un troupeau le week-end du 31 août. Le syndicat des paysans basques souhaite aussi que l'on tienne compte de la souffrance des bergers qui retrouvent leurs bêtes déchiquetées.

Panpi Saintemarie (à droite), porte-parole d'ELB - Confédération Paysanne
Panpi Saintemarie (à droite), porte-parole d'ELB - Confédération Paysanne © Radio France - Bixente Vrignon

Cauterets, France

Le porte-parole d'Euskalherriko Laborarien Batasuna (ELB - Confédération Paysanne), Panpi Saintemarie, s'avoue remué trois jours après l'attaque d'un troupeau de brebis, au dessus de Cauterets (65), à plus de 2000 mètres : "Les cadavres c'est une chose, mais les brebis blessées! _Quand on voit les brebis avec les mâchoires hachées, plus de dents, les yeux arrachés, les cornes arrachées, les ventres déchirés, les pattes cassées, c'est impressionnant_! Moi pourtant je suis paysan, j'ai 56 ans, et j'en ai vu ! Mais là c'est impressionnant! Ces brebis, imaginez ce qu'elles ont vécu! Comment elles ont pu avoir peur à ce point pour se jeter dans le vide, certaines se sont jetées dans le vide, d'autres ont glissé sur des pentes très raides, c'est comme ça qu'elles se sont blessées" déclare-t-il alors qu'il était invité de France Bleu Pays Basque. La reconnaissance d'attaque par l'ours n'était pas encore officielle ce mardi matin. 

Il n'est pas possible de partager la montagne entre ours et brebis ! — Panpi Sainte-Marie

Le troupeau d'un millier d'animaux est originaire de Basse-Navarre en Pays Basque. Chaque été, les bergers transhument ensemble  à Cauterets. Pour le porte-parole d'ELB, Panpi Sainte-Marie "il n'est pas possible de partager la montagne entre ours et brebis. Et encore, on n'a que deux femelles et 4 mâles pour tout le côté occidental des Pyrénées. En Ariège, ils ont commencé avec deux ils en sont à 50 ! Les risques vont se multiplier" déplore-t-il avant d'ajouter :   "Il y a des montagnes où il n'y a pas de bergers. S'il faut des ours, mettons-les là, parquons-les". 

Les tags contre l'ours se multiplient en Pays Basque - Radio France
Les tags contre l'ours se multiplient en Pays Basque © Radio France - Bixente Vrignon

Parquer l'ours

"Il y a 250.000 ours sur cette planète, y'a des ours qui vivent tranquillement mais pas les deux au même endroit!" reprend Panpi Sainte-Marie. "On peut pas mettre un ours au milieu de 650.000 brebis comme dans le massif pyrénéen. Il y sûrement des endroits dans les Pyrénées où il n'y a a pas autant de bergers. Travaillons ensemble à trouver des endroits où on pourrait peut-être mettre des ours. Mais on peut pas accepter de voir ces spectacles!"  

"Moi je l'ai vu, je peux pas supporter ça! on a parlé des brebis, mais les gens? La bergère qui pleurait, Il faut voir dans quel état sont ces jeunes! il y a les conséquences de ces attaques, la peur au ventre!" 25 personnes sont parties chercher 300 brebis disparues ce mardi matin, mais le syndicaliste s'interroge: "Qu'est-ce qu'on va trouver comme spectacle? C'est ça qu'on demande aux bergers, supporter ce spectacle?"

Ecoutez l’interview de Panpi Saintemarie en intégralité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu