Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dans les vignes de Touraine, le millésime 2018 s'annonce prometteur

-
Par , France Bleu Touraine

A défaut d'une récolte abondante, la qualité devrait être au rendez-vous pour ce millésime 2018. Même s'il faut rester prudent à 15 jours ou un mois des vendanges. En revanche, les vignerons bio ont beaucoup souffert du mildiou. La maladie leur a détruit plus de 30% de leurs récoltes.

Sur Montlouis par exemple, les premiers coups de sécateurs devraient être donnés vers le 10 septembre
Sur Montlouis par exemple, les premiers coups de sécateurs devraient être donnés vers le 10 septembre © Radio France - François Desplans

Indre-et-Loire, France

A quelques semaines des vendanges, les vignerons de Touraine ont plutôt le sourire. Même s'il faut toujours rester prudent tant que le raisin n'est pas encore ramassé. Le millésime 2018 s'annonce plutôt bon. Très bon même sur la qualité. Et tant pis si la récolte ne sera pas très abondante cette année. 

On a démarré avec un beau printemps puis un bel été qui continue avec une très belle luminosité. Rien de mieux pour la maturité des raisins. La vigne n'a pas vraiment souffert de la sécheresse même si un peu plus d'eau aurait permis d'avoir une récolte plus conséquente. Mais ce n'est pas un drame non plus car on aura une belle qualité," Philippe Pitault, viticulteur à Bourgueil et président des vignerons indépendants d'Indre-et-Loire

Des vendanges précoces

Les premiers coups de sécateurs devraient être donnés entre le 10 et le 15 septembre pour les vins blancs du côté de Montlouis, Vouvray, Amboise... Et entre le 20 et le 25 septembre pour les vins rouges à Bourgueil ou encore à Chinon. Soit une quinzaine de jours d'avance. 

Le mildiou a fait des ravages dans certaines parcelles bio

C'est le gros point noir de ce cru 2018. Avec les orages et le déluge de juin dernier, le mildiou a été particulièrement virulent cette année. La maladie a ravagé beaucoup de parcelles bio dans lesquelles les traitements alternatifs ont été insuffisants. 

Chez Jacky Blot à Montlouis-sur-Loire, certaines grappes n'ont pas résisté au mildiou - Radio France
Chez Jacky Blot à Montlouis-sur-Loire, certaines grappes n'ont pas résisté au mildiou © Radio France - François Desplans

C'est surtout le cas dans l'Est tourangeau. Même si les pertes sont inégales selon les parcelles et les domaines, certains vignerons bio pourraient perdre entre 30 et 50% de leurs futures récoltes. Une très mauvaise nouvelle pour certains qui sortent déjà de deux années difficiles à cause du gel.