Agriculture – Pêche

De la laine « made in France » bientôt produite près du Mans

Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine dimanche 20 septembre 2015 à 19:15

© Radio France

Charlotte et David Guyon, agriculteurs à Chaufour-Notre-Dame, près du Mans vont pouvoir acheter un troupeau de brebis anglaises grâce au financement participatif. La générosité de plus de 150 donateurs a permis de récolter plus de 6.000€. Première production de laine espérée au printemps.

Le couple a repris « La fontaine de feu », une exploitation agricole située sur la commune de Chaufour-Notre-Dame, voici cinq ans avec deux ambitions : le bio et la vente directe. Ces deux jeunes agriculteurs élèvent déjà 24.000 poulets de Loué par an et 200 brebis. Ils récoltent du miel et animent une ferme pédagogique. C’est dans cette veine du « naturel » qu’ils ont décidé de se lancer dans la production de laine. Aujourd’hui, leurs moutons ne permettent d’obtenir qu’un produit bas de gamme (vendu peu cher, en Chine). Il leur faut donc investir dans des brebis reconnues pour leur laine : la race anglaise Romney. « Nous ne voulions pas passer par les banques » pour obtenir un prêt, explique David Guyon pour justifier son appel au financement participatif.

"de la laine locale, de chez nous, de meilleure qualité"

Le couple lance sa campagne de dons sans trop savoir à quoi s’attendre. Résultat : en deux mois, plus de 6.000 euros sont récoltés, grâce à la générosité de plus de 150 personnes (certaines versant 5 ou 10 euros, d’autres 350 euros !). « Je suis jeune mais je tricote », témoigne Aurélie. « _C’est bien d’avoir de la bonne laine, de la laine locale, de chez nous, de meilleure qualité, _au lieu d’acheter des choses faites on ne sait où avec plein de nœuds dans les pelotes ». « J’habite à côté. On pourra venir faire un petit coucou aux moutons qui serviront pour la laine », conclut, en souriant la jeune femme. Un couple de retraité explique que son don est avant tout militant : « on a la fibre biologique, on essaye d’encourager les gens qui vont dans ce sens-là ».

David Guyon: "on espère une première récolte de laine en mars - avril!"

Cette somme de plus de 6.000 euros va permettre aux jeunes agriculteurs d’acquérir un troupeau de 50 brebis (pour un coût total d’environ 10.000 euros, transport compris). Les démarches administratives et vétérinaires avec l’Angleterre sont assez longues et compliquées mais l’arrivée du troupeau est espérée à la fin de l’année pour une première récolte de laine au printemps prochain