Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

De nouveaux cépages résistants testés par les vignerons IGP du Gard pour éviter tout traitement

lundi 15 octobre 2018 à 16:53 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

3,3 millions d'hectolitres. C'est le volume annoncé des vendanges dans le Gard pour 2018. De quoi rassurer les vignerons après une année 2017 catastrophique. Le président de la fédération gardoise des IGP annonce également que de nouveaux cépages résistants sont testés dans le département.

Des vignerons toujours plus respectueux de l'environnement
Des vignerons toujours plus respectueux de l'environnement © Radio France - Sylvie Duchesne

Gard, France

Le Gard fait depuis longtemps figure de précurseur en matière de vin bio. Il représente aujourd'hui entre 15 et 20% de la production départementale, contre 5% au plan national. Pour aller encore plus loin dans cette démarche environnementale, certains testent depuis quelque mois des cépages résistants qui supporteront de ne plus être traités. C'est ce que le président de la Fédération gardoise des IGP a annoncé ce lundi à l'occasion de la présentation du millésime 2018.

Ces cépages ont été mis au point par l'INRA. Une douzaine sont inscrits au catalogue national depuis cette année. Ils sont expérimentés sur une cinquantaine d'hectares dans le Gard. 

"Ce sont des cépages qui ne seront absolument pas traités. Donc pas de cuivre, pas de soufre, pas de produits de synthèse. Ça peut permettre aux vignerons de revendiquer zéro traitement. "

Christophe Aguilar, vigneron à Bezouce. Président de l'IGP Côteaux du Pont du Gard

Des cépages résistants au mildiou et à l'oïdium 

Les vignerons des IGP du Gard vont demander à l'INAO d'inclure ces nouveaux cépages dans leur cahier des charges. Les vins ainsi élaborés leur permettront à terme de les vendre un peu plus cher. Ça devrait déjà être le cas pour les vins issus des vendanges 2018.

"Le revenu, il est fait du volume et du prix. On a une augmentation sur le volume. On espère qu'il y aura donc un retour pour le producteur. Ça doit se jouer sur la marge du distributeur."

Denis Verdier, président de la Fédération gardoise des IGP