Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

De nouveaux contrôles pour déceler les résidus d'antibiotiques dans le lait

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Depuis le 1er janvier 2020, les contrôles dans les exploitations laitières se font de plus en plus stricts. Les examens afin de déceler des traces d'antibiotiques vont être systématiques.

Traite d'une vache
Traite d'une vache © Maxppp - Vincent Voegtlin

C'est une nouveauté depuis le premier janvier pour les éleveurs laitiers dans le Finistère. Un contrôle systématique du lait va être effectué à chaque livraison de lait par l'agriculteur pour déceler des traces éventuelles d'antibiotiques. Avant cette date, les contrôles étaient déjà fréquents, au moins une fois par semaine.

Un risque quasi-nul

"Personnellement, je trouve que ça n'apportera quasiment aucun élément supplémentaire de sécurité", affirme Serge le Doaré, agriculteur laitier à Plomelin, dans le Finistère. "Avant, on pouvait déjà savoir de quel élevage venaient les traces antibiotiques. On ne pouvait pas espérer passer entre les mailles du filet, si jamais on avait livré le lait d'un animal sous traitement ou pendant la durée de sécurité d'après traitement", explique l'ancien syndicaliste. Selon lui, le risque d'ingérer des produits laitiers contaminés par des résidus d'antibiotiques est infime voire quasi-nul. Il n'est donc pas nécessaire de faire plus de contrôles.

Lutter contre l'antibio-résistance

Toutefois, il se dit pour la lutte contre l'antibio-résistance. "C'est une réalité désormais, qui inquiète le milieu médical", admet-il, "c'est pourquoi il faut, vis-à-vis des attentes du public, prendre un maximum de précautions pour éviter les accidents, même s'ils sont rares." L'éleveur souhaite que l'ensemble de la profession améliore ses pratiques pour gagner en efficacité. 

Dans ce sens, un test en ligne a été publié pour aider les agriculteurs à s'améliorer via une série de questions sur leur utilisation des antibiotiques. L'initiative est lancée par le Centre régional interprofessionnel de l’économie laitière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu