Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

De plus en plus de jardins partagés au Mans

lundi 9 octobre 2017 à 16:43 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Maine

Au Mans, on compte déja une dizaine de ces espaces où des particuliers viennent planter puis récolter des légumes et des fruits. Dernier en date, celui du parc de Tessé.

Tomates, pommes de terre ou encore courgettes. Le jardin partagé porte déjà ses fruits.
Tomates, pommes de terre ou encore courgettes. Le jardin partagé porte déjà ses fruits. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Le Mans, France

Les jardins partagés, vous connaissez ? Ces espaces verts, où des particuliers gèrent eux même la culture et la récolte de fruits et de légumes, fleurissent un peu partout au Mans. La ville en compte déjà une dizaine. Et samedi, un nouvel espace a été inauguré dans le centre-ville. C'est au sein du parc de Tessé, à deux pas du musée, que 170 m² de terres cultivables ont été installés par la Ville. Une douzaine de familles du quartier plantent et récoltent les légumes depuis juin dernier.

Dominique se définit comme celui qui a "semé la graine du projet". - Radio France
Dominique se définit comme celui qui a "semé la graine du projet". © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

"Tout à commencé avec les radis, qui ont une croissance rapide. En trois semaines, on pouvait déjà récolter", s'enthousiasme Dominique, à l'initiative du projet. Originaire de la campagne sarthoise, il voulait retrouver cet écrin de verdure qui lui manquait. Il a donc déposé des flyers dans les boites aux lettres de son quartier. Douze familles ont répondu à son appel, dont Monique, qui déambule entre les rangées de jeunes pousses. Elle n'en revient toujours pas. "On commence à ne plus avoir grand chose, la récolte a été très bonne", explique-t-elle. "On a eu beaucoup de maïs, de tomates, des haricots verts, des courgettes....". Les habitants se donnent rendez-vous deux fois par semaine pour se partager les fruits et légumes. Aujourd'hui, ce sont les pommes de terre qui viennent d'être récoltées. "Vous avez vu tout ce qu’une rangée peut donner comme légumes !", s'exclame une membre de l'association.

Un lieu d'échange

Des moments d'échange primordiaux pour les familles. C'est notamment ce qui a poussé Milène, fraîchement arrivée au Mans, à participer à l'aventure. "Je me suis aperçue que ce serait bien finalement de rencontrer des gens que je ne connaissais pas." La jeune femme reconnaît qu'elle n'a pas forcément la main verte. "Pourtant j'ai grandi dans cet environnement-là, à La Ferté Bernard". Mais pas de problème, les plus aguerris, comme Germano, sont prêts à aider. Ce professeur d'italien s'est engagé pour montrer à ses enfants que "les légumes ne poussent pas dans des bocaux. Je veux leur montrer comment ça se passe, cela a forcément un côté éducatif."

Bientôt de nouveaux jardins partagés ?

Bernard Breux, adjoint au Maire délégué à la Nature dans la ville, se félicite de ce nouvel espace. "Travailler sur le partage et la connaissance du jardinage, notamment entre les générations, c'est indispensable ! Ce sont des points de rencontre, des points pour échanger sur les bonnes pratiques respectueuses de l'environnement, comme limiter l'arrosage, ou la récupération d'eau ."

La récolte a déja bien commencé. Ce sera bientôt au tour des courges en tout genre d'être ramassées - Radio France
La récolte a déja bien commencé. Ce sera bientôt au tour des courges en tout genre d'être ramassées © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Pour l'élu, les jardins partagés vont être encore amenés à se développer. "Si une dizaine de projets arrivent, il n'y aura aucun problème, la Ville les accompagnera. Il faudra trouver le terrain, et puis surtout des gens motivés, connaisseurs de la pratique du jardinage."