Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : la pêche à nouveau autorisée dans les étangs du Territoire de Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La bonne nouvelle est tombée ce mardi 19 mai. La pêche dans les étangs et plans d'eau est à nouveau autorisée dans le Territoire de Belfort. S'il y a désormais quelques règles sanitaires à respecter, elles ne gâchent pas le plaisir retrouvé des accrocs du bouchon.

Les pêcheurs de l'association de Grandvillars, dans le Territoire de Belfort, attendaient la réouverture des étangs avec impatience
Les pêcheurs de l'association de Grandvillars, dans le Territoire de Belfort, attendaient la réouverture des étangs avec impatience © Radio France - Hervé Blanchard

On connaît le poisson pané ou surgelé. Il y a désormais le poisson déconfiné ! Dans le Territoire de Belfort, la Préfecture autorise à nouveau les associations de pêche à replanter les gaules dans leurs étangs. Il y a évidemment quelques gestes barrières à respecter pour pratiquer son loisir en toute sécurité dans le cadre du déconfinement. Il est interdit de pêcher en groupe de plus de 10 personnes, et il faut laisser 10 mètres d'écart entre chaque groupe (ou famille) de pêcheurs. A Grandvillars, commune du sud du Territoire de Belfort, l'association de pêche a donc repris ses quartiers sur les bords de ses deux étangs privés. Avec autant de passion qu'avant.

"Oh que oui ça nous manquait " Bernard Marin, président de l'association de pêche de Grandvillars

Avec la crise sanitaire, l'association de pêche de Grandvillars (une cinquantaine d'adhérents) a dû reporter le lancement de sa saison de plus d'un mois. Et au moment de ressortir la gaule, l'impatience était grande à en croire Bernard Marin, son président "Oh que oui on avait envie de repêcher, même si on ne prend pas de poisson, juste de revenir dans la nature, c'était un manque". Même son de cloche pour Michel et sa compagne Véronique, installés une dizaine de mètres plus loin comme le veut le règlement sanitaire"de toutes façons, on n'est jamais les uns sur les autres quand on pêche en loisir, sinon on s'emmêle les lignes".

Il y a bien une dizaine de mètres d'écart entre les pêcheurs à l'étang des Forges de Grandvillars
Il y a bien une dizaine de mètres d'écart entre les pêcheurs à l'étang des Forges de Grandvillars © Radio France - Hervé Blanchard

10 mètres d'espace entre chaque pêcheur

Cette distance de sécurité ne pose effectivement aucun souci aux pêcheurs "comme on n'a pas envie que les carpes aillent sur les cannes des autres, on respecte nos 10 mètres" plaisante Lionel, venu en famille puisque c'est autorisé dans la limite de 10 personnes. Bernard Marin, président de l'association des pêcheurs de Grandvillars, insiste encore sur le respect des mesures sanitaires "on respecte les règles, on ne se mélange pas, quand on discute, on se parle à distance et tout se passe bien".

Seuls les deux cygnes de l'étang des Forges de Grandvillars sont autorisés à ne pas respecter les 10 mètres d'écart entre pêcheurs
Seuls les deux cygnes de l'étang des Forges de Grandvillars sont autorisés à ne pas respecter les 10 mètres d'écart entre pêcheurs © Radio France - Hervé Blanchard

Une pêche peut-être moins conviviale, mais plus miraculeuse 

Ce qui change finalement, c'est l'esprit de convivialité d'une bonne journée de pêche "à midi, on espace les tables, on ne trinque pas, mais c'est tout". Et le poisson déconfiné, mord-il mieux à l'hameçon ? "C'est pareil" pour Lionel, repris de volée par Véronique "nous elles avaient faim les carpes, elles n'ont pas été nourries depuis deux mois, on en a fait 18 en quelques jours ! J'en ai fait une de 7 kilos et demi". "Moi aussi" rétorque Lionel qui accuse sa voisine de "braconnage". Réponse de l'intéressée "il est jaloux, il ne sait pas pêcher, ce n'est pas de ma faute". Plus d'apéro comme avant, mais toujours une bonne ambiance !

Tous les étangs et plans d'eau du Territoire de Belfort sont rouverts depuis le mardi 19 mai, avec le respect des règles sanitaires
Tous les étangs et plans d'eau du Territoire de Belfort sont rouverts depuis le mardi 19 mai, avec le respect des règles sanitaires © Radio France - Hervé Blanchard

Retour des adhérents avec le déconfinement

Plus sérieusement, avec cette ouverture retardée, l'association de pêche de Grandvillars a déjà perdu de l'argent avec l'annulation de festivités entre adhérents. Par ailleurs, la fermeture toujours en cours des débits de boissons liée à la crise sanitaire l'oblige à laisser sa buvette fermée, soit une perte estimée à 600 euros par semaine. Bonne nouvelle quand même, la Fédération de pêche du Territoire de Belfort, qui accusait une perte de 30% du nombre de ses adhérents par rapport à la même époque l'an dernier, estime déjà en avoir regagné 20% avec les premiers jours de déconfinement. 

Enfin, cette réouverture des étangs dans le Territoire de Belfort ne concerne pas celui des Forges, ni ceux du Malsaucy et de la Vérone, toujours interdits à la pratique de la pêche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess