Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - Découvrez quels départements français achètent le plus de pesticides

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Gironde
France

L'association Générations Futures dévoile ce jeudi 11 mars une carte interactive des achats en pesticide par départements pour l'année 2019. Parmi les plus gros utilisateurs, la Gironde, la Marne, la Charente et le Lot-et-Garonne, mais aussi la Charente-Maritime pour le glyphosate.

Un champ de maïs dans la Drôme. Illustration.
Un champ de maïs dans la Drôme. Illustration. © Radio France - Claire Leys

Qui sont les plus gros acheteurs de pesticides en France ? Le site de Générations Futures met en ligne une carte des tonnages d'achats en pesticides par départements en 2019, basée sur des données publiques. L'association veut "donner de l'information au citoyen et mettre un peu de pression sur la profession" pour changer ses pratiques.

Charente-Maritime et Gironde en tête pour le glyphosate

C'est la Charente-Maritime qui apparaît comme le plus gros acheteur de glyphosate, avec 241 tonnes achetées en 2019. La Gironde, avec 185 tonnes, est numéro 2. La Marne, la Charente et le Lot-et-Garonne figurent dans ce top 5. Du côté des autres pesticides, c'est la Gironde qui caracole avec près de 3000 tonnes, suivi par la Marne (2400 tonnes), le Loiret (2282 tonnes), la Seine-et-Marne (1889 tonnes) et la Somme (1590 tonnes).  "Les départements viticoles sont bien représentés", souligne Générations futures qui précise que l'usage des pesticides dépend aussi du type de culture et des conditions climatiques.

Les chiffres publiés sont sans doute en deçà de la réalité selon l'ONG, car certaines commandes ont été passées fin 2018 pour anticiper la hausse de la redevance pour pollution diffuse entrée en vigueur au 1er janvier 2019.

La carte mise en ligne par l'association Générations Futures ce jeudi 11 mars.
La carte mise en ligne par l'association Générations Futures ce jeudi 11 mars. - Capture écran site de Générations Futures.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess