Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Déminage à Boulogne-sur-Mer : prison ferme pour le pêcheur qui avait rapporté la bombe

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Un pêcheur de Boulogne-sur-mer vient d'être condamné à 10 mois de prison ferme et 3000 euros d'amende. En 2019, il avait remonté dans ses filets une bombe de la seconde guerre mondiale, et l'avait rapportée à quai. Les opérations de déminage avaient nécessité le confinement de 25 000 personnes.

Les opérations de déminage de la bombe de la seconde guerre mondiale ont nécessité le confinement de 25 000 personnes dans le Boulonnais, le 6 octobre 2019
Les opérations de déminage de la bombe de la seconde guerre mondiale ont nécessité le confinement de 25 000 personnes dans le Boulonnais, le 6 octobre 2019 - Marine Nationale

C'était le 6 octobre 2019 : à Boulogne-sur-mer, une opération de déminage avait nécessité le confinement de 25.000 personnes. A Boulogne, mais aussi au Portel et à Outreau. Une bombe de la seconde guerre mondiale avait été ramenée à quai par un pêcheur, qui vient d'être condamné.

Le tribunal maritime du Havre confirme ce mardi l'information révélée par Le Marin : le 6 octobre 2020, soit un an jour pour jour après le déminage, il a prononcé une peine de dix mois de prison ferme, et 3.000 euros d'amende à l'encontre du patron du chalutier l'Arpège.

145 kilos d'explosifs

A l'époque, le pêcheur avait expliqué qu'il la pensait vide car elle était éventrée. Elle contenait encore 145 kilos d'explosifs. La procédure normale, c'est d'alerter les autorités, et de remettre l'engin à la mer, pour que les démineurs puissent venir la prendre en charge avec un minimum de risques.

Lui l'avait rapportée à quai. Le déminage n'en avait été que plus délicat : 25 000 personnes confinées chez elles pendant trois heures, 600 évacuations, le centre de la mer Nausicaa et tous les commerces fermés. 350 personnes avaient été mobilisées pour cette opération, qui s'était terminée par l'explosion de la bombe à deux kilomètres au large.

Procédure d'appel

Selon le tribunal maritime, le pêcheur va faire appel de ce jugement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess