Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le nouveau président de la FDSEA dans la Somme veut un nouvel abattoir

-
Par , France Bleu Picardie

Le tout nouveau président du syndicat agricole FDSEA dans la Somme était l'invité de France Bleu Picardie ce lundi matin. Denis Bully évoque plusieurs dossiers dont celui de l'absence d'abattoir dans le département depuis la fermeture de celui de Montdidier.

Denis Bully, président de la FDSEA dans la Somme
Denis Bully, président de la FDSEA dans la Somme © Radio France - François Sauvestre

Amiens, France

Denis Bully est président de la FDSEA de la Somme depuis deux semaines, arrivé à la tête du syndicat agricole après le départ de Françoise Crété, nouvelle présidente de la chambre d'agriculture. "Ma priorité est de défendre tous les agriculteurs", détaille Denis Bully, producteur laitier à Heucourt-Croquoison, une petite commune de l'ouest de la Somme près d'Airaines. 

Priorité au circuit court

Et la défense des agriculteurs dans le département concerne notamment les éleveurs, privés d'abattoir depuis le début de l'année à la suite de la fermeture du dernier établissement du genre, à Montdidier. "Cela a été une nouvelle terrible pour les éleveurs qui avaient un abattoir de proximité", rappelle Denis Bully qui explique que ces mêmes producteurs de viande porcine ou bovine doivent trouver des solutions alternatives ailleurs mais faire plus de kilomètres, notamment jusque dans le Pas-de-Calais.

Denis Bully, président de la FDSEA dans la Somme

En attendant peut-être la construction d'un nouvel abattoir dans la Somme. Le nouveau président de la FDSEA y croit car, pour lui c'est "incohérent d'aller faire abattre des animaux en dehors de la région", par soucis d'avoir une empreinte carbone limitée. "Nous sommes en train d'étudier avec les différents acteurs concernés, principalement avec la chambre d'agriculture les possibilités pour trouver une solution", même si Denis Bully ajoute que "pour le moment rien ne se dessine concrètement"

On arrose pas nos cultures avec du glyphosate

Denis Bully, qui sera ce lundi au milieu de ses collègues et des milliers de visiteurs de la foire agricole de Montdidier veut poursuivre cette ouverture du monde agricole vers le public et les consommateurs. Sur l'utilisation très décriée du glyphosate, herbicide accusé d'être cancérogène le nouveau président de la FDSEA estime qu'il y a "des éléments un peu abusifs, dans le sens que on arrose pas les cultures avec des centaines ou des milliers de litres de glyphosate comme parfois on aurait pu l'entendre", se défend Denis Bully.

Denis Bully, président de la FDSEA dans la Somme

"Aujourd'hui, le glyphosate tel qu'on l'utilise dans l'agriculture de conservation, c'est essentiellement pour de la préparation de sol. Quand on utilise un kilo de cette matière active sur un hectare, tous les deux ou trois ans on a aucun résidu sur nos produits", estime Denis Bully. Et l'agriculteur de préciser qu'à l'inverse, "nous pouvons être exposés à l'importation de produits transformés de l'étranger et qui peuvent recevoir du glyphosate en pleine végétation".