Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des agriculteurs bio du Berry se mettent "à poil" pour protester contre la baisse des aides de la PAC

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Les premiers arbitrages du ministère de l'Agriculture penchent en faveur d'une réduction des subventions accordées aux agriculteurs bio. L'association de producteurs BioCentre redoute une baisse de deux tiers de l'aide à l'hectare. Ils posent nus pour tirer la sonnette d'alarme.

Les agriculteurs biologiques du Berry se mettent "à poil" pour dénoncer la baisse des aides de la PAC pour leurs exploitations.
Les agriculteurs biologiques du Berry se mettent "à poil" pour dénoncer la baisse des aides de la PAC pour leurs exploitations. - BioCentre

L'association d'agriculteurs biologiques BioCentre veut marquer les esprits avec ces photos de paysans dénudés pour une opération baptisée "La Bio à Poil" . Ils sont nombreux, de l'Indre ou du Cher notamment, à redouter les orientations budgétaires françaises de la future PAC en ce qui concerne les aides au maintien pour les agriculteurs bio. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a annoncé une enveloppe d'aide à l’installation "bio" de 340 millions d'euros. L'objectif est d'atteindre 18% de surface agricole biologique en 2027. Jean-François Vincent, président de BioCentre redoute que le ministre déshabille Pierre pour habiller Paul, en réduisant dans le même temps l'aide au maintien des agriculteurs. Une baisse de "deux tiers", affirme-t-il. 

"Le ministre dit qu'il va continuer à financer la conversion à l'agriculture biologique. Or, personne ne va se convertir si derrière il n'est pas sûr d'avoir le même revenu, voire un revenu un peu supérieur à ce qu'il avait avant. L'enveloppe de la PAC sera de 10 milliards par an. Ce n'est pas rien. C'est ce qui fait en gros le revenu des agriculteurs, il ne faut pas l'oublier", explique-t-il. 

"La logique du ministre, c'est de dire qu'il faut que ce soit le marché qui rémunère l'agriculteur. Sauf que le marché rémunère toujours les produits les moins chers, issus de grandes exploitations plus productives et moins respectueuses de l'environnement." En moyenne, l'aide à l'hectare pour les agriculteurs bio avoisine les 200 euros par an, avec des variations en fonction du type d'exploitation (prairie, élevage ...). 

BioCentre appelle à une manifestation parisienne le 2 juin 2021, place des Invalides, proche du ministère de l'Agriculture pour protester contre cette réforme de la PAC. L'association rassemble six Groupements d’agriculteurs bio (GAB) et une association de sensibilisation (BioBerry), soit 684 adhérents en Centre-Val de Loire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess