Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Des agriculteurs bloquent l'entrée de l'abattoir Socopa à Coutances

-
Par , France Bleu Cotentin

Une dizaine d'agriculteurs des syndicats FDSEA et JA se relaient devant les grilles de la Socopa à Coutances depuis lundi 25 novembre 20h. Ils dénoncent les prix pratiqués sur leur viande par l'abattoir et le groupe Bigard auquel il appartient.

Des agriculteurs manchois de la FDSEA et des JA 50 ont installé des engins agricoles, une caravane et des pneus devant l'abattoir Socopa à Coutances, pour bloquer l'entrée des camions de livraison.
Des agriculteurs manchois de la FDSEA et des JA 50 ont installé des engins agricoles, une caravane et des pneus devant l'abattoir Socopa à Coutances, pour bloquer l'entrée des camions de livraison. © Radio France - Lucie THUILLET

Coutances, France

Ils empêchent les camions venus livrer des bêtes, d'entrer sur le site de la Socopa, depuis lundi soir. Des agriculteurs manchois manifestent devant l'abattoir coutançais à l'appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs de la Manche.

Ces éleveurs dénoncent la baisse des prix d'achat des bovins pour leur viande et réclament une tarification plus juste. Car en l'état, "la situation n'est pas tenable" et les agriculteurs ne parviennent pas à vivre de leur métier, expliquent les syndicats agricoles : "Nous déplorons l'absence de mesures concrètes plus d'un an après la loi Egalim (loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable promulguée le 1er novembre 2018)"

Les prix ont chuté ces derniers mois. Aujourd'hui, on nous paye 2,30€ le kilo pour une vache laitière et 3,50€ pour du bovin viande, comme une charolaise. Lors des Etats généraux de l'alimentation, le prix qui avait été estimé pour pouvoir rémunérer la production, c'était 4,60€ le kilo pour du bovin viande. On en est très loin. On a passé des heures à négocier lors de ces états généraux et on n'en voit pas la couleur. François Rihouet, président des Jeunes Agriculteurs de la Manche.

Les agriculteurs comptent maintenir ce blocage jusqu'au 27 novembre. - Radio France
Les agriculteurs comptent maintenir ce blocage jusqu'au 27 novembre. © Radio France - Lucie THUILLET

Les manifestants ont l'intention de maintenir le blocage au moins jusqu'au mercredi 27 novembre, journée d'action nationale de la FNSEA pour dénoncer notamment l'agribashing et la stigmatisation des agriculteurs. Le syndicat espère voir converger plus d'un millier de tracteurs vers Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu