Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Des agriculteurs déversent des pêches pourries devant la permanence du député LREM à Thuir

-
Par , France Bleu Roussillon

Une benne de déchets a été déversée ce vendredi matin devant la permanence du député LREM Sébastien Cazenove à Thuir (Pyrénées-Orientales). Les Jeunes Agriculteurs lui reprochent d’avoir voté "pour" le Ceta.

Une benne de déchets devant la permanence du député Sébastien Cazenove à Thuir
Une benne de déchets devant la permanence du député Sébastien Cazenove à Thuir - Jeunes Agriculteurs

Thuir, France

La permanence du député LREM Sébastien Cazenove a été visée ce vendredi matin à Thuir par une action coup de poing des Jeunes Agriculteurs des Pyrénées-Orientales. Ils ont déversé des pêches pourries, des palettes et des ballots de paille impropres un peu avant 7 heures. Avec un message écrit en grosse lettre : "un vote de merde = une benne ".

Les jeunes agriculteurs reprochent au député d'avoir voté "pour" le Ceta, le traité de libre-échange très controversé entre l'Union européenne et le Canada. "C’est un accord scandaleux qui va mettre à mal tout l’élevage français", explique un agriculteur qui a participé à l’opération. Les services de nettoyage sont intervenus très rapidement pour retirer les déchets.

Dans les Pyrénées-Orientales, les trois députés LREM ont tous voté en faveur du Ceta. Mais seule la permanence de Sébastien Cazenove a été visée, "pour des raisons de logistique", expliquent les Jeunes agriculteurs. Les deux autres (Laurence Gayte et Romain Grau) ont leur permanence en plein centre-ville de Perpignan.

Contacté, le député Sébastien Cazenove indique qu'il "peut comprendre la réaction de certains" et qu'il "accepte le débat politique, mais plutôt autour d'une table. Bloquer une rue, ce n'est pas très malin, si les pompiers ou le Samu avaient eu besoin de passer".  Concernant le Ceta, il dit assumer son vote, car le traité "présente un certain nombre d'avantages"

Des actions similaires ont été menées ce vendredi matin dans toute la France, comme dans le Lot-et-Garonne

Choix de la station

France Bleu