Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Des agriculteurs en colère devant la préfecture d'Evreux

lundi 31 juillet 2017 à 17:31 Par Bastien Deceuninck, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

80 agriculteurs de l'Eure ont manifesté lundi matin devant les grilles de la préfecture à Evreux. La FNSEA dénonce le choix du gouvernement de diminuer de 4,2% les aides directes de l'Union Européenne touchées par les agriculteurs alors que ceux-ci ont déjà de grosse difficultés financières.

Une délégation d'agriculteurs a été reçue en préfecture lors du rassemblement
Une délégation d'agriculteurs a été reçue en préfecture lors du rassemblement © Radio France - Bastien Deceuninck

Évreux, France

C'est un coup de rabot en plus qui ne passe pas. Lundi matin, 80 agriculteurs de l'Eure ont manifesté leur mécontentement devant les grilles de la préfecture à Evreux contre l'annonce d'une nouvelle baisse de leurs subventions.

Le gouvernement souhaite transférer 4,2% des aides à la production pour les consacrer au développement de l'agriculture bio, aux zones où la culture est plus difficile (comme en montagne) ou à la recherche et à l'innovation. Il manque en effet 853 millions d'euros d'aides dans ce secteur. Des aides promises par le gouvernement de François Hollande mais jamais prévues dans le budget de l'État...

"Le risque, c'est de nous faire perdre jusqu'à 20 euros par hectare dans les prochaines années. C'est énorme alors qu'on a déjà du mal à faire du bénéfice sur nos cultures" explique Nicolas, agriculteur et éleveur à Bourneville.

3500 euros de pertes par hectare

D'après la chambre d'agriculture de l'Eure, l'année dernière, les agriculteurs du département ont perdu en moyenne 3500 euros par hectare à cause de la météo. Sans compter que des concessions ont déjà été faites sur les aides européennes. "Il y a deux ans, nous avons accepté une baisse des subventions pour qu'elles reviennent à d'autres agriculteurs français, par solidarité" rappelle Fabrice Moulard, le président de la FNSEA de l'Eure. "Mais si on perd encore 4%, ça va nous poser un problème!"

La mobilisation était assez faible : la plupart des agriculteurs étaient pris par la moisson de leurs champs. - Radio France
La mobilisation était assez faible : la plupart des agriculteurs étaient pris par la moisson de leurs champs. © Radio France - Bastien Deceuninck

Des aides en retard de deux ans

Un tour de vis qui ne passe pas, d'autant plus que l'Etat ne tient pas non plus ses engagements en matière d'aides. "Le ministère de l'Agriculture a déjà deux ans de retard : nous n'avons pas eu nos aides pour les années 2015 et 2016. Je n'ose même pas penser à 2017!" déplore Régis, agriculteur à Evreux.

Certains agriculteurs ont à nouveau contracté des prêts pour pouvoir relancer leur production l'année prochaine. Si rien ne bouge, ils n'excluent pas de nouvelles actions, cette fois plus musclées, sans doute cet hiver.