Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Des agriculteurs mayennais désertent leurs exploitations pour faire entendre leur ras-le-bol à Laval

-
Par , France Bleu Mayenne

Des agriculteurs mayennais ont déposé leurs bottes devant la préfecture de la Mayenne à Laval ce mercredi soir. Entre 150 et 200 d'entre eux rassemblés, pour demander plus de reconnaissance et protester contre la mise en place de zones de non traitement anti-pesticides.

Les agriculteurs ont déposé leurs bottes devant la préfecture à Laval.
Les agriculteurs ont déposé leurs bottes devant la préfecture à Laval. © Radio France - Charlotte Coutard

Nous ne sommes pas des pollueurs ou des empoisonneurs. C'était en résumé le message de 150 à 200 agriculteurs mayennais, rassemblés ce mercredi soir devant la préfecture de la Mayenne à Laval, à l'appel de la FDSEA 53 et des jeunes Agriculteurs.

Ils protestent contre les intrusions sur les exploitations de membres d’associations de protection animale, ils dénoncent les contraintes et les normes toujours plus strictes en France par rapport aux autres pays. Mais ce qui ne passe pas, pas du tout, c'est la mise en place des zones de non traitement anti-pesticides, c'est-à-dire l'instauration de distances minimales d'épandage par rapport aux propriétés des riverains, de cinq à dix mètres en fonction des cultures. Un arrêté a été pris fin 2019. 

On incrimine l'agriculture sur beaucoup de choses. Il y a cette lame de fond permanente où on demande à l'agriculture de se remettre en cause. Oui, on est prêt, mais il nous faut du temps. On laisse croire aux gens qu'ils sont empoisonnés, qu'on ne sait pas faire. C'est quelque chose que les agriculteurs vivent très mal.

Jérémy Trémeau est le président des Jeunes Agriculteurs de la Mayenne.

On nous montre du doigt, qu'on travaille mal. Mais on est des professionnels

Reportage France bleu Mayenne

Ce sont des terres qu'on a acheté ou qu'on loue.

L'agriculture française est la meilleure du monde. Ce sera de la merde qui sera importée d'ailleurs.

Cécile Garot, agricultrice à La Bazouge de Chémeré à l'Est de Laval

On n'est pas là pour empoisonner les gens, on est là pour les nourrir. Ca fait mal de voir à quel point on est mal vu en ce moment.

C'est une des premières années où j'ai peur de sortir avec mon pulvérisateur

Des élus mayennais qui dînaient au Conseil départemental juste à côté sont venus discuter avec les agriculteurs.  Par ailleurs les présidents de la FDSEA 53 et des jeunes Agriculteurs se sont entretenus avec le préfet de la Mayenne Jean-Francis Treffel. 

En signe de protestation, certains agriculteurs ont déposé leurs bottes devant la préfecture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu