Infos

Des agriculteurs vosgiens vident les rayons d'un supermarché pour protester contre les marges des industriels

Par Esteban Pinel, France Bleu Sud Lorraine vendredi 12 août 2016 à 17:59

Des centaines de produits ont été retirés des rayons par les agriculteurs.
Des centaines de produits ont été retirés des rayons par les agriculteurs. © Radio France - Esteban Pinel

Une trentaine d'agriculteurs du canton de Charmes, dans les Vosges, se sont rendus dans un supermarché de la ville, ce vendredi. Ils ont retiré de la vente des centaines de produits de groupes industriels qui, à leurs yeux, ne les rétribuent pas assez.

Ils sont une trentaine d'agriculteurs à avoir répondu à l'appel de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs des Vosges, ce vendredi matin, devant un supermarché de Charmes. Objectif : dénoncer les "voleurs de marge", des grands groupes industriels accusés de ne pas assez rétribuer les paysans et grossir leurs marges.

Après une rapide concertation avec les gendarmes et la direction du magasin, ils se sont rendus dans le rayon des produits laitiers pour coller des étiquettes signalant quels industriels "jouent le jeu" et lesquels "ne le jouent pas".

Des centaines d'étiquettes fluo ont garni les étales du supermarché, pour sensibiliser les consommateurs. - Radio France
Des centaines d'étiquettes fluo ont garni les étales du supermarché, pour sensibiliser les consommateurs. © Radio France - Esteban Pinel

Le président de la FDSEA Vosges, Philippe Clément, est remonté contre certains groupes, qui n'auraient pas fait d'efforts depuis la grande crise du lait de l'été 2015.

L'agriculture française sait faire des produits de qualité, qui sont valorisés par des industriels. Cette valeur ajoutée doit revenir aux agriculteurs, qui n'ont même plus les moyens de faire face aux aléas climatiques."

Les éleveurs ont retiré de la vente des centaines de produits des industriels visés, provoquant l'agacement de certains clients. Certains se sont montrés compréhensifs. "Il faut réfléchir à de nouveaux systèmes de distribution, plus proches des producteurs", soutient une cliente.

Le rayon produits laitiers était particulièrement visé. - Radio France
Le rayon produits laitiers était particulièrement visé. © Radio France - Esteban Pinel

La directrice du magasin affirme "comprendre la démarche" mais regrette cette action coup de poing qui coûte "plusieurs milliers d'euros" au magasin.

Malgré une série de plans d'aide, la crise persiste et les agriculteurs sont toujours remontés. Ils préviennent qu'ils reviendront si de nouvelles mesures ne sont pas prises en leur faveur.

Partager sur :