Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

INSOLITE - Des bougies pour protéger les vignes contre le gel

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Confronté au risque de gelées nocturnes dans ses parcelles en fin de semaine dernière, le vigneron de Chavanay, Stéphane Montez, a installé cinq cents bougies sur près de deux hectares. Un pari réussi puisque même si la température est descendue à -2,5 degrés, ses vignes n'ont pas été impactées !

Près de cinq cents bougies installées dans les vignes
Près de cinq cents bougies installées dans les vignes - Sébastien chanove

Chavanay, France

Ces bougies de cire, capables de brûler dix heures chacune, étaient entreposées sur des palettes depuis treize ans dans le garage du vigneron. "Je m'étais équipé en 2003, après les dernières gelées sur nos appellations de Saint-Joseph, Condrieu et Côte-rôtie" explique Stéphane Montez "En fin de semaine dernière, mes amis arboriculteurs, bien plus habitués que nous à lutter contre le gel, m'ont expliqué qu'il y avaient des risques de températures négatives sur deux nuits, alors je me suis décidé à les sortir ! Certes, nos parcelles prestigieuses, plus en hauteur sur les coteaux, n'étaient pas concernées, mais plus bas, dans la vallée, nous produisons de jolis vins de pays des collines rhodaniennes que je ne voulais pas risquer de perdre".

Ces bougies ont illuminé les coteaux de la vallée du Rhône - Aucun(e)
Ces bougies ont illuminé les coteaux de la vallée du Rhône - Sébastien chanove

Une heure pour allumer cinq cents bougies

Avec son père, le viticulteur a donc patiemment installé ses bougies dans les vignes la veille, puis c'est vers trois heures et demi du matin qu'il les a allumées. "J'avais emprunté un allume-gaz à un ami restaurateur qui s'en sert pour ses crèmes brûlées, et j'ai mis une heure pour allumer toutes les bougies. La température flirtait avec les -2,5 degrés, et en à peine trois quarts d'heure, nous avions gagné deux ou trois degrés. Cela suffisait amplement car il s'agit chez nous de légères gelées printanières et pas de gelées noires et sévères comme on les a connues en Val de Loire ou en Bourgogne"

Le jeu en valait la chandelle !

Stéphane Montez ne regrette pas d'avoir été matinal, et surtout d'avoir consenti cet investissement de près de 5000 euros. "A dix euros la bougie, cela fait effectivement une somme, mais c'est une bonne opération puisque nos vins de pays des collines rhodaniennes sont de plus en plus demandés en Europe" Les bougies sont toujours en place dans les vignes et elles pourraient bien servir une dernière fois ces prochaines nuits "On nous annonce encore une nuit de gelée, donc je risque de les allumer à nouveau, et cette fois, pour répondre à tous mes collègues vignerons qui m'ont bien chambré ces derniers jours, ce ne sera pas pour fêter mon anniversaire, car la première nuit ou je les ai mises en place la semaine dernière, je prenais effectivement un an de plus ce jour là !"

Ces feux dans la nuit se sont vu de loin - Aucun(e)
Ces feux dans la nuit se sont vu de loin - Sébastien Chanove

Le reportage à Chavanay

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu