Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Des cerfs volants et des canons pour protéger les cultures en Limagne

lundi 28 mai 2018 à 5:04 Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne

Pour protéger les cultures, les agriculteurs de la plaine de la Limagne utilise des cerfs volants et des canons sonores. Des dispositifs pour éloigner les nuisibles, et ainsi ainsi garantir la récolte. Une pratique qui se développe dans la région.

Un cerf volant veille sur les plants de tournesol
Un cerf volant veille sur les plants de tournesol © Radio France - Jean-Pierre Morel

Clermont-Ferrand, Auvergne-Rhône-Alpes, France

"C'est une parcelle de Tournesol, et les dégâts sont bien visibles, il peut y en avoir beaucoup, ici par exemple, il en manque". Joël Arnaud scrute attentivement sa parcelle, "c'est la première année que j'en fais, et il a fallu que je resème par endroit" explique le céréalier à Chappes en Limagne. "C'est la période de la mise en place des cultures, et s'il n'y a plus de tournesol, il n'y a pas de récolte". C'est pourquoi toutes les solutions sont utilisées pour protéger la plante.

L'épouvantail des temps modernes

Car les oiseaux sont particulièrement friands des jeunes pousses de tournesol en ce moment. "On utilise un canon tonnfort avec une détonation toutes les trente secondes environ entre 6 heures et 22 heures, c'est réglementé" poursuit Joël Arnaud.

En plus des canons, les agriculteurs utilisent également des cerfs volants. "C'est la même fonction que les épouvantails d'un autre temps, c'est un mât au bout duquel on accroche un cerf volant qui ressemble à un rapace, et qui est censé effrayer les oiseaux" ajoute le céréalier.

C'est la mise en place des cultures, et on fait le maximum pour les protéger... Joël Arnaud, céréalier à Chappes

Mais les oiseaux ne sont pas les seuls à lorgner sur les parcelles, et pour éviter les dégâts causés par les lapins, les lièvres et autres rongeurs, "on a installé aussi une clôture électrique tout autour" poursuit Joël Arnaud, soit 5 kilomètres de fil pour garantir la récolte.

Des clôtures au sol pour les nuisibles  - Radio France
Des clôtures au sol pour les nuisibles © Radio France - Jean-Pierre Morel

Le canon et le cerf volant ne sont toutefois pas la panacée, "qui ne tente rien n'a rien" avoue Joël Arnaud qui a quand même quelques doutes sur l'efficacité de ces mesures, "ce qui m"inquiète, c'est si les oiseaux s'habituent à ce genre de choses, il faudra peut-être déplacer le cerf volant". En attendant, aucun volatile n'était en vue.