Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des Drômois et des Ardéchois effrayés par une longue série de détonations en pleine nuit

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Vous avez peut-être eu une grosse frayeur dans la nuit de mardi à mercredi ? De nombreux habitants, depuis Baix et Loriol-sur-Drôme jusqu'à Etoile-sur-Rhône et Soyons, ont été réveillés par une série de détonations. C'était en fait le bruit des nouveaux canons anti-grêle des arboriculteurs.

Un canon anti-grêle (illustration)
Un canon anti-grêle (illustration) - Creative Commons / Augustin Mallet

Vous avez peut-être eu peur dans la nuit de mardi à mercredi ? De nombreux habitants ont entendu une longue série de détonations vers 2h30 du matin, sur une zone allant du nord de Montélimar près Baix et Loriol-sur-Drôme jusqu'au sud de Valence près d'Étoile-sur-Rhône et Soyons.

Reportage sur cette grosse frayeur due au déclenchement de nouveaux canons anti-grêle en Drôme et en Ardèche.

Une grosse frayeur pour les habitants

"Mon chien s'est mis à aboyer vers 2h30 du matin, nous nous sommes levés d'un coup pour voir ce qui se passait" explique Marie qui habite à La Voulte-sur-Rhône.

"Ça faisait peur, comme une rafale de tirs, sourds, pendant presque une demi-heure"

"On se lève d'un coup, ça surprend et c'est très impressionnant" insiste Marie. Même histoire du côté de Charmes-sur-Rhône, chez Johanna. "Même les fenêtres fermées, on entendait des détonations, j'ai pensé à des coups de feu, j'ai eu peur".

Une dizaine de coups de fil aux gendarmes

Certains habitants ont pensé à des tirs de fusil, d'autres à une explosion de bouteilles de gaz ou encore un feu d'artifice. Les gendarmes de Drôme et d'Ardèche ont reçu une dizaine de coups de fil pour signaler ces détonations. Des gendarmes de la Voulte-sur-Rhône se sont même déplacés près de Baix pour vérifier que ces bruits ne venaient pas d'un problème sur la ligne à haute tension.

Les canons anti-grêle des arboriculteurs

En fait, ces détonations ont été causées par les nouveaux canons anti-grêle installés par les arboriculteurs du secteur. Plusieurs de ces canons qui visent à stopper la formation des grêlons ont été installés, il y a près d'un mois, à Cliousclat, Loriol-sur-Drôme, Livron-sur-Drôme, Allex ou encore Étoile-sur-Rhône.

"Je suis désolé si les gens ont eu peur, c'est vraiment pas notre but, on veut juste sauver nos exploitations" - Un agriculteur de Livron

Deux canons se sont notamment déclenchés à Cliousclat, ainsi que deux autres à Livron-sur-Drôme, dans la nuit de mardi à mercredi. Si vous entendez à nouveau ces détonations, il ne faut donc pas paniquer, ces canons anti-grêle se déclenchent automatiquement grâce à un radar lorsqu'il y a des risques de grêle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess