Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Des éleveurs mayennais et le groupe Casino lancent une filière de poulets bio

lundi 9 juillet 2018 à 5:29 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Le contrat de mariage avicole a été signé vendredi dernier, 6 juillet, à Chantrigné dans le Nord Mayenne.

illustration
illustration © Radio France

Chantrigné, France

Et le contrat prendra effet à partir de mars prochain. De la volaille bio, c'est écrit noir sur blanc, aucun traitement antibiotique ne sera toléré. Les éleveurs, comme Marie Legros, à Chantrigné, vont devoir s'adapter rapidement. "Notre premier travail va être d'agrandir les parcours puisqu'en label les volailles ont un hectare par bâtiment et là on passe à 1,60 ha. J'espère que ce contrat va durer longtemps comme tous les mariages" plaisante-t-elle.

la signature du contrat à Chantrigné - Radio France
la signature du contrat à Chantrigné © Radio France

6.000 poulets par semaine pour le groupe Casino

Les Mayennais, une dizaine d'éleveurs pour l'instant, ne vont pas chômer. Car la demande sera forte explique Michel Blanchard, le président du groupement des producteurs avicoles de la Mayenne : "on va passer à 6.000 poulets par semaine. Nous avons donc plusieurs mois pour nous développer et trouver de nouveaux producteurs intéressés"

Mais pourquoi Casino, qui est surtout implanté dans le sud-est du pays, vient-il chercher du poulet mayennais ? La réponse de Philippe Terrien, l'un des dirigeants du groupe : "Nous sommes venus en Mayenne pour plusieurs raisons. D'abord le savoir-faire, ensuite le terroir qui s'y prête et enfin des conditions climatiques qui permettent de faire de bons produits. Dans le sud-est, les poulets peuvent avoir chaud et n'ont pas grand-chose à bouffer !".

Selon le contrat, tout le monde, promis juré, y trouvera son compte financièrement. Le poulet bio mayennais sera vendu, à partir de l'an prochain, sous marque distributeur Casino avec sur l'emballage une référence à la Mayenne et le nom de l'éleveur.