Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des Faucheurs volontaires bretons manifestent devant le commissariat de Brest

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Vingt militants des Faucheurs volontaires de Bretagne ont manifesté mardi matin devant le commissariat de Brest pour protester contre la garde à vue d'un de leurs camarades, convoqué dans le cadre de l'enquête sur les dégradations commises le 6 décembre 2019 dans une usine qui importe du soja OGM.

Des militants sont rassemblés devant le commissariat de Brest en soutien à un faucheur volontaire d'OGM
Des militants sont rassemblés devant le commissariat de Brest en soutien à un faucheur volontaire d'OGM © Radio France - Nicolas Olivier

Près de huit mois après leur action coup de poing contre les OGM au port de commerce de Brest, une vingtaine de Faucheurs volontaires se sont rassemblés ce mardi matin devant le commissariat central où l'un des leurs avait été convoqué pour être placé en garde à vue. 

Samuel M. a été interrogé par les policiers brestois dans le cadre de l'enquête sur les dégradations commises au cours de cette opération visant la société Bunge, spécialisée dans le négoce de céréales. Des tapis d'approvisionnement des silos avaient été coupés. A l'époque, en décembre 2019, le préfet du Finistère avait évoqué un "outil de production sérieusement endommagé" et un préjudice s'élevant à "des centaines de milliers d'euros".

Désobéissance civique

Le militant, qui a choisi de conserver le silence, était accompagné de l'avocat du collectif breton Me Bouquet-Elkaïm. Ressorti libre après moins de deux heures d'audition, il pourrait être renvoyé prochainement devant le tribunal correctionnel pour destruction de biens en réunion, si le procureur de la République estime que les éléments sont suffisants.

ECOUTEZ Samuel, ce Faucheur volontaire entendu par les policiers

Adeptes de la désobéissance civique, les Faucheurs volontaires avaient fait irruption le 10 juillet dernier dans l'hémicycle du Conseil régional à Rennes pour dénoncer "le double discours" de l'exécutif régional sur l'agroécologie, alors que "la Bretagne est en tête pour l'utilisation des pesticides et la pollution de l'environnement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess