Agriculture – Pêche

Des jeunes du lycée agricole la Barotte de Châtillon-sur-Seine participent aux "Ovinpiades"

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne mercredi 25 janvier 2017 à 18:27

Les jeunes élèves du lycée La Barotte de Châtillon-sur-Seine ce mercredi 25 janvier 2017
Les jeunes élèves du lycée La Barotte de Châtillon-sur-Seine ce mercredi 25 janvier 2017 © Radio France - Thomas Nougaillon

Les "Ovinpiades" c'est une compétition organisée pour la 12e année consécutive au plan national, pour la 9e fois en Bourgogne. Des épreuves festives soutenues notamment par les chambres régionales d'agriculture et à laquelle participent des jeunes issus de lycées agricoles à travers toute la France.

Les Ovinpiades se déroulent en deux étapes. La première étape ce sont des finales en région. La deuxième, prestigieuse, c'est la grande finale nationale le week-end du 25/26 février prochain au Salon de l'Agriculture à Paris. Chez nous en Bourgogne on en est aux finales régionales. Ce jeudi 26 janvier 2017 c'est à Charolles (Saône-et-Loire) que les apprentis bergers de toute la région vont donc se tirer la bourre au cours d'épreuves techniques et théoriques. Pas moins de 110 jeunes en bac pros ou BTS pros, vont participer, parmi eux 13 jeunes du lycée agricole "la Barotte" de Châtillon-sur-Seine. Ils sont âgés de 16 à 18 ans. Les deux meilleurs jeunes bergers après les épreuves de Charolles seront qualifiés pour le salon à Paris.

"L'épreuve théorique est composée d'un quiz, ce sont des questions techniques ou économiques sur la filière ovine (...) pour les épreuves techniques on va faire du parage d'onglon et du tri d'animaux"

— Éric Demouron professeur de zootechnie au lycée La Barotte à Châtillon-sur-Seine

Eric Demouron, prof de zootechnie, au sujet des épreuves ce jeudi à Charolles

Parmi ces jeunes élèves se cachent peut-être de futurs bergers - Radio France
Parmi ces jeunes élèves se cachent peut-être de futurs bergers © Radio France - Thomas Nougaillon

Renouveler les générations

On estime que dans une dizaine d'années 50% des bergers français, âgés actuellement de plus de 50 ans, partiront en retraite. Il y a urgence à les remplacer, il en va de l'avenir de la filière "agneau français". Le but des ces Ovinpiades est justement d'encourager les jeunes à suivre les formations qui existent dans les lycées agricoles, susciter des vocations de berger. Depuis 2010 entre l'augmentation des aides PAC et la grande stabilité des prix de la viande d'agneau le métier de berger est un métier rentable. Un métier qui permet aux éleveurs de vivre correctement de leur profession. Ce qui n'est pas forcément le cas par exemple dans la filière bovine.

Reportage

Quentin Fleurot, 15 ans, originaire de Montliot-et-Courcelles près de Châtillon devra attendre l'année prochaine pour participer aux Ovinpiades - Radio France
Quentin Fleurot, 15 ans, originaire de Montliot-et-Courcelles près de Châtillon devra attendre l'année prochaine pour participer aux Ovinpiades © Radio France - Thomas Nougaillon

Pour ces Ovinpiades de Charolles, les jeunes du lycée La Barotte doivent quitter leur lycée tôt ce jeudi matin, en bus à 5h30 du matin! Les épreuves débutent à 9h30 ce jeudi, la remise des prix doit avoir lieu à 16h30. La compétition se déroule -comme chaque année- au lycée agricole de Charolles.

Baptiste Lobry, 16 ans, originaire de l'Yonne est étudiant en 1ère, il prépare un bac SDE, "section à dominante élevage". Il sera aux Olympiades ce jeudi. Il nous parle des épreuves techniques qui l'attendent.

Quentin Fleurot en pleine action! Le jeune  homme veut devenir berger, son père possède déjà un troupeau - Radio France
Quentin Fleurot en pleine action! Le jeune homme veut devenir berger, son père possède déjà un troupeau © Radio France - Thomas Nougaillon

.

Vue de la bergerie de la Barotte - Radio France
Vue de la bergerie de la Barotte © Radio France - Thomas Nougaillon

.