Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Des moissons en avance et "très moyennes" en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges

mercredi 26 juillet 2017 à 17:38 Par Nathalie Broutin et Thierry Colin, France Bleu Sud Lorraine

Les agriculteurs de Meurthe-et-Moselle et des Vosges dressent un premier bilan des moissons: "une année 2017 très moyenne". Gelées du printemps, forts coups de chaud et sécheresse ont pour conséquences une baisse des rendements et une fin des récoltes avec deux semaines d'avance.

La moisson se termine avec deux semaines d'avance cette année en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges
La moisson se termine avec deux semaines d'avance cette année en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges © Radio France - Nathalie Broutin

Lorraine, France

Ils n'ont pas le moral, les agriculteurs rencontrés au silo de la Coopérative Agricole Lorraine à Colombey-les-Belles en Meurthe-et-Moselle. Ils déversent ce week-end du 22 juillet 2017, leurs dernières remorques de blé. "Une moisson qui se termine avec deux semaines d'avance sur une année classique", relèvent les professionnels. Ces derniers mois, des gelées tardives puis de forts coups de chaud et la sécheresse.

"Pas catastrophique, mais une récolte très moyenne" disent les professionnels

Et quelle récolte 2017 ? "Pas catastrophique, mais très moyenne", indiquent les agriculteurs rencontrés au silo. Une année "dite" normale, le rendement atteint 65 quintaux à l'hectare en Meurthe-et-Moselle, cette année, on est plus proche de 40 quintaux par endroits en Meurthe-et-Moselle toutes céréales confondues, selon un bilan de la Coopérative Agricole Lorraine. Dans les Vosges, pour la Chambre d'agriculture, le blé pourrait atteindre de 50 à 55 quintaux à l'hectare. Moins de rendements et une qualité également moins bonne, assurent les agriculteurs lorrains. 80 % de l'orge est habituellement destiné à la brasserie, ce ne pourrait être que 20% cette année, toujours selon la Coopérative Agricole Lorraine.

Le reportage de Thierry Colin au silo de la Coopérative Agricole de Lorraine à Colombey-les-Belles en Meurthe-et-Moselle, un des secteurs aux rendements les plus faibles :

Reportage au silo de la Coopérative Agricole de Lorraine à Colombey-les-Belles en Meurthe et Moselle

Jean-Luc Banon est installé à Punerot dans les Vosges. Depuis plus de 40 ans qu'il travaille, il observe depuis ces dernières années de régulières périodes de sécheresse :

Jean-Luc Banon agriculteur à Punerot dans les Vosges

Jérôme Mathieu, le président de la Chambre d'agriculture des Vosges constate une hétérogénéité des récoltes sur le territoire. Il s'inquiète "il ne va pas y avoir beaucoup de trésorerie pour les exploitations, ça voudra dire des difficultés à encaisser les années de crise conjoncturelle". Selon lui, " le système d'assurance récolte actuel est en fin de cycle" , il ajoute " il faut réussir à trouver un système pour gérer les aléas climatiques de plus en plus fréquents". Jérôme Mathieu s'interroge encore sur comment stocker de l'eau l'hiver dans la région pour la réutiliser l'été, car selon le président de la Chambre d'agriculture vosgienne, "les périodes de sécheresse sont de plus en plus nombreuses".

Jerôme Mathieu est le président de la Chambre d'agriculture des Vosges