Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des ostréiculteurs d'Oléron viennent depuis quarante-quatre ans vendre leurs huîtres en Auvergne

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Chamalières, France

Depuis 1973, la famille Pain vient d'Oléron pour vendre ses huîtres en Auvergne. Tous les week-ends, de septembre à avril, ils parcourent plus de 450 kilomètres pour satisfaire leur clientèle auvergnate. Le père, James, a initié cette tradition, reprise par la suite par son fils Cyril.

Le stand de la famille Pain au carrefour Europe à Chamallières
Le stand de la famille Pain au carrefour Europe à Chamallières © Radio France - François Rauzy

" Au tout départ, en 1973, on avait des amis qui vivaient là et qui nous ont dit de venir vendre nos huîtres ici parce que personne ne venait sur place. On a fait la navette, mon père a commencé gentiment et maintenant c'est moi, et on est là vraiment tous les week-ends. " Cyril Pain fait donc l'aller-retour Oléron-Clermont chaque week-end entre septembre et avril.  Ce vendredi 29 décembre, son stand est installé devant le restaurant L'Européen à Chamalières. D'humeur joyeuse, le père et le fils discutent avec les clients, conseillent, et distribuent les bons mots. A force, ils ont construit une clientèle fidèle dans la région. 

Les tarifs des huîtres restent stables

Cette année les tarifs restent stables, malgré des petites baisses dans la production : " Dans la profession, sur la culture des huîtres creuses, on a énormément de mortalité sur les bébés huîtres, ce qui fait que ça nous dérègle un peu les stocks. Du coup les tarifs ne varient pas beaucoup. Sur de la fine de claire on va commencer à 5,80€ la douzaine jusqu'à 9,60€. Après sur la spéciale on va être entre 12 et 14€ la douzaine. " Des tarifs honnêtes comparés aux prix du marché.  Et Cyril Pain a une dernier petit mot pour convaincre ses clients auvergnats : " Ca va faire quasiment un demi-siècle qu'on vient ici, donc il faut passer nous voir, au moins par tradition ! "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess