Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des tonnes de fumier et de déchets déversés devant les supermarchés corréziens par des agriculteurs en colère

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Des agriculteurs de la Corrèze ont mené une opération coup de poing dans la nuit de vendredi à samedi, en déversant du fumier et des déchets devant de nombreux supermarchés du département. Une action pour dénoncer le blocage des négociations annuelles sur les prix payés aux producteurs.

Mi-février des agriculteurs étaient déjà passés à l'offensive devant un supermarché de Limoges pour dénoncer les prix pratiqués par la grande distribution, pas assez rémunérateurs pour les producteurs
Mi-février des agriculteurs étaient déjà passés à l'offensive devant un supermarché de Limoges pour dénoncer les prix pratiqués par la grande distribution, pas assez rémunérateurs pour les producteurs © Radio France - Jérôme Ostermann

Difficile d'accéder à certains supermarchés de la Corrèze ce samedi matin, après l'offensive menée dans la nuit à l'appel de la FDSEA et des jeunes agriculteurs. Des dizaines de tracteurs sont allés déverser du fumier et des déchets sur les voies d'accès de plusieurs grandes surfaces du département, à Tulle, Brive, Ussel, Argentat, ou encore Egletons et Lubersac. Les syndicats agricoles voulaient ainsi dénoncer le blocage des négociations annuelles sur les prix avec la grande distribution. Ils estiment que les prix proposés ne permettent toujours pas de couvrir les frais de production.

"Un dialogue de sourds"

Ces derniers jours, les syndicats agricoles corréziens ont multiplié les rencontres avec les acteurs de la grande distribution mais ils ne digèrent pas les réponses obtenues, comme avec Carrefour il y a deux jours explique Laurent Boisset, représentant de la section bovine de la FDSEA en Corrèze. "On a eu un dialogue de sourds avec des gens qui continuent à distribuer des dividendes records à leurs actionnaires et qui refusent totalement de payer les éleveurs aux coûts de production. Ils vous racontent toujours la lune !" Ça vaut aussi pour toutes les autres enseignes, précise l'éleveur. Elles ont donc toutes été visées par cette action nocturne.

Un peu d'ironie face à l'adversité

Dans un communiqué envoyé dans la nuit, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs ironisent sur la situation avec un faux mea-culpa. "Les agriculteurs reconnaissent leur erreur" indiquant notamment qu'ils comprennent "la démesure" de leur demande face au "comportement parfois agressif des GMS dans le cadre des négociations commerciales. Heureusement qu'ils se battent pour l'intérêt commun contre ces méchants intermédiaires, notamment les coopératives."

Poussant l'ironie jusqu'au bout, les syndicats agricoles concluent : "en guise d'obédience, accédons à un usage que nous savons fort apprécié par la grande distribution : le cadeau d'affaires." Un cadeau empoisonné livré quelques heures avant la visite en Limousin du Ministre de l'Agriculture et du Premier ministre. Julien Denormandie et Jean Castex sont dans la Creuse ce samedi pour rencontrer des éleveurs. Des discussions sont notamment prévues avec des représentants de la grande distribution et des syndicats agricoles, autour la loi Egalim, censée garantir de meilleurs revenus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess