Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Deux agriculteurs mayennais contrôlés par l'État après des actions de militants anti-élevage

lundi 10 décembre 2018 à 17:39 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Les exploitations de deux agriculteurs de la Mayenne ont été contrôlées par les services de l'État vendredi dernier. Début novembre, ces exploitations avaient été visées par des militants anti-élevage. Pour la FDSEA les contrôles ne sont donc pas un hasard.

Élevage (illustration)
Élevage (illustration) © Maxppp - Christian Watier

Villiers-Charlemagne, France

La FDSEA, premier syndicat agricole, demande à rencontrer rapidement le Préfet de la Mayenne. Vendredi dernier, deux exploitations ont fait l'objet de contrôles des services de l'État. Et pas n'importe lesquelles puisqu'il s'agit de celles visées par des militants de l'association Direct Action Everywhere début novembre, à Villiers-Charlemagne et Quelaines-Saint-Gault

Tout sauf une coïncidence selon la FDSEA

À l'époque, ces militants avaient publié sur Facebook leur opération coup-de-poing pour dénoncer "l'élevage intensif et industriel". Pour la FDSEA, le contrôle des services de l'État vendredi dans ces exploitations est tout sauf une coïncidence. 

"Nous demandons des comptes à l'État. Qu'en est-il des deux délinquants qui sont entrés de façon intrusive dans les exploitations ? Sur internet il y a leurs adresses et ils ne sont pas poursuivis alors qu'a priori le dossier est sur le bureau du procureur, s'indigne la FDSEA. La visite était illégale, on affilie ses deux militants à des lanceurs d'alerte et cela permet de diligenter un contrôle payé avec nos impôts

L'illégalité permet donc de contrôler un agriculteur ? L'illégalité est reconnue par l'État ?" - FDSEA

Fin novembre, un des deux agriculteurs a déposé plainte. Une enquête est toujours en cours. On ne sait pas si les deux militants anti-élevage ont été entendus.