Agriculture – Pêche

Deux-Sèvres : forte suspicion de grippe aviaire à Fors

Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou vendredi 30 décembre 2016 à 14:16 Mis à jour le vendredi 30 décembre 2016 à 22:04

A Fors, c'est dans la basse-cour d'un particulier que le virus a été détecté
A Fors, c'est dans la basse-cour d'un particulier que le virus a été détecté © Radio France -

Le virus H5 a été détecté dans la basse-cour d'un particulier à Fors, au sud de Niort. Des analyses sont en cours pour savoir si la souche est hautement ou faiblement pathogène. Une zone de contrôle est mise en place dans un périmètre de 10 km.

Un foyer de grippe aviaire pourrait bien avoir été découvert à Fors, dans les Deux-Sèvres. Ils se multiplient en France depuis le début du mois de décembre. Déjà une soixantaine de foyers.

Le virus H5 a donc été détecté dans la basse-cour d'un particulier annonce la préfecture des Deux-Sèvres. Des analyses sont en cours pour connaître sa dangerosité. Et savoir s'il s'agit du H5N8. Les résultats sont attendus dans les 72 heures.

Zone de contrôle temporaire

En attendant deux actions sont menées : l’abattage 20 poules de la basse-cour et une désinfection ainsi que la mise en place d'une zone de contrôle temporaire sur un périmètre de 10 km autour de Fors.

Conséquences pour les élevages commerciaux : enfermement des volailles, protection de l'accès à l'alimentation pour que les oiseaux sauvages ne s'approchent pas des élevages, limitation des mouvements de personnes et des animaux domestiques, désinfection des véhicules pour les déplacements nécessaires.

Par ailleurs les rassemblements d'oiseaux (foires, marchés, expositions) et les lâchers de gibier sont interdits.

Les mesures seront adaptées en fonction du type du virus

"Si le virus H5N8 est confirmé ce qui n'est pas le cas, c'est un virus hautement pathogène", précise Didier Doré, secrétaire général de la préfecture des Deux-Sèvres. Cela voudrait dire que la transmission à d'autres volailles est importante et donc "qu'il faudrait vraiment prendre des mesures de suivi des cheptels mais aussi de limitations des déplacements et de désinfection", poursuit Didier Doré.

Un second cas détecté à La Chapelle-Bâton

Ce vendredi soir, la préfecture des Deux-Sèvres annonce la découverte d'un second cas, détecté cette fois dans un élevage de volailles de La Chapelle-Bâton, entre Niort et Parthenay. Une zone de contrôle temporaire a également été mise en place sur un périmètre de 10 km. Là non plus, la souche du virus n'est pas encore connue.

Informations complémentaires sur le site internet de la préfecture des Deux-Sèvres.